image20160312_175141153

Comment construire des bateaux DIY propulsés par des ventilateurs de PC

J’ai retrouvé dans mon garage de vieux ventilateurs de PC récupérés au fil des années. Après une rapide recherche en ligne, j’ai découvert que ceux-ci ont la propriété de continuer à fonctionner sous l’eau, sans avoir besoin d’être isolés, puisqu’il s’agit de moteurs brushless. Je me suis donc posé trois questions :

  • Sont-ils plus efficaces dans l’air ou dans l’eau ?
  • Est-ce que le diamètre des pales est plus favorable dans l’un des milieux ?
  • Enfin, est-ce qu’il est possible de les cumuler les uns derrière les autres ?

J’ai entrepris de répondre à ces questions dans une bassine d’eau, avec deux piles 9V rectangulaires montées en série. Les différentes tailles de ventilateurs dont je dispose vont de 30 à 120mm de diamètre, toujours en 12V car il s’agit pour ces dispositifs de la tension habituelle sur une carte mère. Le survoltage à 18V n’a posé de soucis à aucun des ventilateurs testés.

J’ai construit deux prototypes avec un ami :


Voici les réponses expérimentales :

  • Tous les ventilateurs tournent bien plus vite dans l’air. Certains de 40 à 80mm ont eu des pannes dans l’eau, peut être dues au couple demandé pour démarrer dans ce milieu et n’ont refonctionné qu’après.
  • Le ventilateur de 120mm tournait lentement sous l’eau. Les ventilateurs plus petits n’ont soit pas fonctionné longtemps soit pas déplacé beaucoup d’eau.
  • Dans l’air comme dans l’eau, combiner des ventilateurs est une mauvaise idée. Le ventilateur précédent semble ralentir le suivant. Je n’ai pas obtenu l’effet « turbine » escompté !

Comme les vidéos ci-dessus le montrent, le prototype ayant le mieux fonctionné est celui qui utilisait des ventilateurs montés sur l’embarcation et alignés côte à côte. Une amélioration possible serait d’utiliser des ventilateurs plus grands, avec des cônes rétrécissant et accélérant le flux d’air en sortie.

Un commentaire sur “Comment construire des bateaux DIY propulsés par des ventilateurs de PC

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqué du signe *