Supinfo, l’aventure commence

La tournure récente des évènements mérite la création de cette nouvelle catégorie 😀

Bon alors pour rappel, l’informatique c’est un petit peu ma bouffée d’oxygène (qu’est-ce que je raconte, c’est ma réserve d’oxygène !!) depuis la Seconde. Le 18 novembre 2008 je formalisais ainsi mon inscription à Supinfo, suite à une interminable réflexion « Suis-je un Supinfo-boy ou un Epitéen ? » (Supinfo ou Epita ?)

Pour vous, j’ai accepté de revenir sur ce choix qui n’engage que moi (et mes parents).

Le choix s’axe pour ma part sur deux critères :
* Tout d’abord un diplôme CTI, est-ce vital ? est-ce que l’employeur va se formaliser à cette petite ligne sur le CV ou va t-il sautter directement à la page « Compétences » ?
* Cette question s’observe différemment avec le second critère : l’affiliation du Master à la CTI impose une répartition par pourcentage des matières, et limite ainsi l’informatique (40% seulement pour la prépa si je ne me trompe pas) au profit des mathématiques et de la physique.
C’est cette « culture générale » que j’estime dispensable (60% du programme, mesurez un peu).
N’oublions pas qu’au fond, ces deux écoles amènent au Master 1 délivré par l’Etat.

Je terminerai par une réflexion personnelle sur la philosophie qu’ont adopté les deux écoles :
– Epita ne compte qu’une seule école au monde. La première année coûte 5000€ et ce prix progresse pour atteindre la barre symbolique (mais effarante) de 8000€ pour la dernière année. On peux se demander légitimement « mais ou passe tout ce fric ?? » et certains seront tentés de répondre « dans la matériel ! ». Car en effet les 2 premières années, les étudiants utiliseront des ordinateurs dans l’école qui sont renouvellés par tiers, mais l’achat d’un pc portable reste obligatoire pour la 3eme année.
– Supinfo affiche un tarif de 5000€ constant pour les 5 ans avec l’obligation d’acheter son propre pc dès la première année. Même si le prix reste élevé, force est de constater que l’école a ouvert près d’une cinquantaine de campus partout en France et dans le monde. Les deux écoles disposant des mêmes partenarias auprès des grandes entreprises, le mystère reste donc entier.

Pour conclure, je trouve très agréable de posséder ma propre machine et ainsi de pouvoir transporter mes cours et mon environnement personnel lors de mes déplacements. Je ne sais absolument pas comment font les Epitéens pour travailler chez eux le soir en rentrant, au mieux, avec une clée USB…

Je complèterais donc dorénavant cette rubrique avec mes feedbacks afin que chacun puisse se faire une idée de ce que je vais vivre au campus.

Bien évidemment vous trouverez déjà sur Google des retours d’expérience comme sur le blog de William http://experience-supinfo.blogspot.com/.

Bon weekend à tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqué du signe *