Pourquoi je suis revenu aussi sec de Yahoo!

Logo GoogleDu moins temporairement. C’est suite au tweet de @lecolibrilibre si tout est allé si vite !

Voici le buzz du moment : Bing – qui est le résultat de MSN Search + Yahoo! – copierait ses résultats directement de Google ! Incroyable non ?

Sans faire de jugement hâtif (ce ne sont que des accusations), les faits sont assez choquants. Les figurants du milieu (Yahoo!, Bing) qui sont censés avoir leur Index propre, utilisent tout ou partie de l’algorithme concurrent. Et pourtant, Yahoo! galère sur les requêtes longues. Plus de cinq mots et le nombre de résultats tombe parfois à trois.

Désespoir ou abandon ?

Si ce geste est avéré, difficile de comprendre. Les deux derniers concurrents figurants loin derrière Google auraient organisé une sorte de suicide collectif, laissant le monopole au dominant de ces dix dernières années.

Pourtant la situation est toujours aussi critique, si ce n’est plus maintenant. Dans l’espoir de trouver une alternative viable je vais donc mettre à l’épreuve Exalead et Seeks (un meta moteur de recherche Open Source). Contrairement aux précédents Meta Moteurs de recherche que j’avais testé l’an dernier, Seeks semble déjà nettement plus fiable. L’accès aux sources est un élément essentiel dans la confiance que je place dans ce moteur.

Seeks est en plus en train d’évoluer, de méta moteur à moteur de recherche P2P. Cependant l’interface reste encore très raide. Exalead est franchement plus agréable mais il faut savoir qu’il appartient à Dassault Systèmes, une entreprise française.

http://www.exalead.com/search/
http://www.seeks.fr/

9 commentaires sur “Pourquoi je suis revenu aussi sec de Yahoo!

  1. J’étais pas chaud pour changer moi …
    Mais depuis que j’ai vu ca plus du tout …

    Je vais tester les 2 autre moteur je verrais ce que ca donne …

  2. @strepoetlo : Je pense que le plus simple et de lire le précédent article qui explique pourquoi http://influence-pc.fr/index.php/27-01-2011-pourquoi-jai-abandonne-google-pour-yahoo-search
    Gratuit induit que l’argent rentre sous une autre forme, que j’estime perverse car c’est à l’insu de l’internaute. Ensuite, pour ce qui est de la qualité il faut être allé voir ailleurs 😉 Quand on a essayé les autres on est seulement capable à ce moment là de porter un jugement.

    @Titano effectivement, c’est contraignant de changer ses habitudes. Exalead est vraiment sympa et les résultats sont plutôt top à ce que je vois 🙂

  3. Ne t’inquiète pas, je suis ton blog, qui est d’ailleurs très bien, donc l’article je l’ai déjà lu 🙂
    J’ai déjà essayer de faire une rechercher sur bing, et ben franchement le résultat étais minable. pour ce qui est des actions de google, derrière notre dos, personnellement, ça ne me dérange, pas, de plus je ne trouve pas qu’il y a abus de position dominante

  4. Pourquoi j’ai abandonné l’idée d’utiliser Exalead ?

    Ben, exalead est un excellent moteur de recherche, mais hier, j’ai appris qu’ils poussaient à tout prix à l’adoption des brevets logiciels en Europe … Donc bon, quitte à prendre des raclures pour chercher, autant prendre Google.

    Sinon, Seeks, j’avais essayé un temps, et les résultats étaient vraiment bons, faudrait que je m’installe un noeud et que j’y repasse un de ces 4.

  5. Dassault Système apartient à ce gars (copier coller de wikipédia)

    Serge Dassault a expliqué [22], que les journaux doivent diffuser des « idées saines », car « nous sommes en train de crever à cause des idées de gauche ». « J’espère que vous allez cesser de former des journalistes de gauche ! » avait lancé Serge Dassault, nouveau patron de la Socpresse (70 titres), à des responsables du Centre de formation des journalistes[23].

    Il refuse que son journal publie, en août 2004, un entretien avec Andrew Wang dans le cadre de l’Affaire des frégates de Taïwan (l’entretien est finalement publié par Le Point du 9 septembre 2004). À la suite de ses propos sur la subordination du journal à son propriétaire, des troubles surgissent pendant quelques mois au sein de la rédaction[24]. En octobre 2008, le journal Le Monde rapporte[25] des témoignages de journalistes du Figaro qui se plaignent de la pression exercée par Serge Dassault sur la rédaction.

    Le 19 juin 2008, Serge Dassault provoque une nouvelle polémique en déclarant qu’il juge « anormal » d’aider les chômeurs, « des gens qui ne veulent pas travailler[26],[27] ». Dans une émission diffusée sur i>Télé, en juillet 2008, il exprime son admiration pour l’organisation chinoise du travail, se désole de l’existence des grèves et des syndicats et soutient une plus grande flexibilité pour les entreprises[28].

    (le figaro lui appartient)

  6. Tiens, je repense à cet article. As-tu testé le moteur de recherche Duckduckgo ? Ça va faire 2 semaines que je l’utilise et je suis entièrement satisfait !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqué du signe *