Cinéma 3D : différences XpanD / RealD 3D

caméra 3D stéréoscopiqueCe comparatif XpanD / RealD 3D va vous présenter les deux technologies différentes actuellement très répandues dans les cinémas. La 3D est apparue précipitamment en France en 2009 avec Avatar, dont le prix en salle s’était nettement ressenti.

La faute à XpanD, dont le prix d’une seule paire de lunettes 3D atteint 60€ pour le cinéma et qui est bien souvent louée chaque séance 1 à 3€ suivant les établissements. Prix constaté.

Je parlerais plus particulièrement de RealD 3D rencontrée au ciné Pathé Évreux. Le coût de la place est monté d’un euro et la paire de lunette est achetée. Elle sera désormais réutilisable dans tous les cinémas qui utilisent cette technologie.

Pour restituer une image 3D à un cerveau humain, le processus est maintenant bien rodé. D’abord, la caméra stéréoscopique filme deux fois une même scène sous deux angles légèrement différents. Ensuite, l’image est traitée puis restituée par deux projecteurs. La différence vient finalement du traitement appliqué à l’image.

Je vous suggère de regarder cette vidéo vraiment géniale pour comprendre la 3D.

XpanD

Cette technologie a été massivement introduite dans nos cinémas pour le film Avatar. La presse faisait alors état de certains cas de nausées, d’étourdissements et autres mal de crânes. De part ses nombreux inconvénients, cette technologie se voit aujourd’hui abandonnée des grandes salles, comme me l’a confirmé un employé du cinéma d’Évreux, indiquant que tout le matériel était refourgué généreusement aux autres cinémas de la région au profit de RealD 3D que nous verrons un peu plus loin.

Le principe d’obstruction successive de chaque œil a été repris par Nvidia sous le nom 3D Vision. Le coût du matériel est exorbitant et se trouve malheureusement très répandu sur l’ensemble du parc gamer des marques telles qu’Asus, Alienware…

Je l’ai testée en 2009 devant Avatar (film tout numérique nativement 3D). J’avais eu un bon mal de crâne du à l’effort que je faisais (je suis myope).

Les plus :
– toute première technologie mise à disposition des cinémas
– principe utilisé par Nvidia 3D Vision, elle demande simplement un écran 120hz
– permet la projection de film 2D (salle réutilisable)

Les moins :
– lunettes lourdes et encombrantes (notamment avec des lunettes de vue)
– lunettes actives (obstruction successive de chaque œil, créé un « scintillement » fatigant)
– lunettes opaques si le capteur est caché ou obstrué
– décharge de la pile de chaque paire de lunettes
– récupérer toutes les paires en fin de séance (logistique)
– conséquence : il faut fournir des lingettes à chaque séance
– achat d’un projecteur infrarouge pour synchroniser les lunettes des spectateurs

RealD 3D

Cette technologie est plus simple techniquement et tend à remplacer XpanD pour sa mise en œuvre simple et peu contraignante. Le matériel vendu au client sera prochainement compatible sur les téléviseurs de salon et ne coute vraiment pas cher. Samsung s’intéresse particulièrement à la RealD 3D.

J’ai eu l’occasion de l’essayer à Évreux devant Shreik 4 en 3D, l’effet est saisissant ! Plus de problème avec mes lunettes de vue.

Les plus :
– meilleur profondeur
– lunettes passives et légères
– prix d’un euro pour le client qui les garde en sortant
– polarisation circulaire de la lumière (plus de liberté de mouvement au spectateur)
– certains téléviseurs (LG, Samsung) prochainement proposés au grand public seront compatibles RealD

Les moins :
– certaines ombres se « dédoublent » (peut être dû à la superposition de mes autres lunettes de vue pour corriger ma myopie)
– les détails qui se déplacent trop rapidement deviennent imprécis
– achat d’un écran métallisé argenté qui ne permet plus la projection de films en 2D
– ajout d’un filtre polarisant et un décodeur RealD au projecteur

Finalité

Vous découvrirez dans les Sources deux dossiers sur le sujet qui vous en apprendront plus sur la 3D.

Les nombreuses technologies ont permis d’explorer de nombreuses manières d’obtenir des effets 3D. Pour le moment, les lunettes restent indispensables et dans ce domaine, RealD 3D se présente clairement comme la plus intéressante et offre un très bon rapport qualité / prix.

Il ne me reste plus qu’à tester l’Imax et l’Imax 3D pour pouvoir donner mon opinion sur l’ensemble des technologies actuelles.

Sources :

Le point sur les technologies 3D relief sur AlloCiné
Le grand mystère des lunettes 3-D au cinéma sur effets-speciaux.info

6 commentaires sur “Cinéma 3D : différences XpanD / RealD 3D

  1. RealD 3D est vraiment plus sympa. Les lunettes sont plus légères, avec des « verres » plus grand ce qui permet de vraiment les oublier. Elles serrent moins la tête aussi.
    J’espère que les cinémas qui n’ont pas encore de 3D choisiront cette techno.

    Il y a aussi le Dolby 3D a tester 😉

  2. Je n’ai jamais testé que la Real3D. Résultat : je déteste. Mal au crane, gène des doubles lunettes (je suis myope aussi). Mon premier fut L-haut puis (la bouse) Avatar. J’ai pris plus de plaisir à revoir La-Haut en Blueray 2D qu’en 3D. Quant à Avatar, il est aussi daubique en 2D que 3D, donc…

  3. Avatar l’histoire est franchement tirée par les cheveux :><: mais c'est beau ! Ensuite, la 3D entraine systématiquement une dégradation de la qualité et de la luminosité c'est pour ca que la 2D Blueray est magnifique je suis d'accord avec toi.

  4. Je pense qu’il faut voir aussi dans quelle condition on regarde le film. Si on va voir un film en 3D à la séance de 14H et que l’on s’est couché à 4H du mat… Idem pour le soir, y a plus de chance d’avoir mal aux yeux à une séance de 22h qu’à une séance de 20H30. Si on est fatigué faut pas exciter encore plus les yeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqué du signe *