https://www.flickr.com/photos/nuridao/7391140692/in/photolist-cg8wCd-cg8wmf-9awhTQ-9awikA-9awnKA-9atfep-9at8QT-9atdQn-9awk4E-9awohU-bXcZCK-a1M8Yz-cezmV9-bXcZEg-6G4M9m-7bJUHG-zqFGK-bXcZWt-9vjfbZ-9vjeCD-9vn4fo-9vnpgN-9vnnpE-hyhywB-i5qExZ-9aLa9F-9aPhiy-8PU9zo-9vnbz1-9vnabb-9vj7G4-bXcZGa-bXcZMn-9vnb1A-cofBaU-7br9Bs

Entre « Internet libre, ou Minitel 2.0 ? » et aujourd’hui, les choses ont bien changé !

En 2007, un moment historique allait faire du bruit sur Internet : la conférence Internet libre, ou Minitel 2.0 ? présentée par Benjamin Bayart sensibilisait les internautes sur le thème de l’auto-hébergement.

J’ai choisi un court extrait marquant que j’avais retranscrit lors de mon premier visionnage de la conférence :

Quand moi j’ai installé Linux sur mon PC, j’ai rien changé au monopole de Microsoft et j’ai rien changé à l’informatique moisie.

À force qu’on soit plusieurs à l’avoir fait, à force qu’on soit plusieurs à avoir réfléchi à comment le faire mieux, comment le faire plus simple, comment le faire plus vite, on a fini par prendre des parts de marché comme disent les business men. Donc si ! Quand tu mets tes pages persos sur ton PC et que tu te dis « putain c’est chiant à installer Apache il faudrait faire plus simple » tu fais avancer le truc.

Quand tu réfléchis à « comment je pourrais faire un autre chose qu’un PC c’est-à-dire un machin qui brûle pas 150 watts mais plutôt 12 watts pour héberger mes pages perso », tu fais avancer le merdier. Si vous êtes 2000 à faire avancer le merdier il avancera plus vite que si je suis tout seul. Donc je t’accorde que pour le moment mon site web qui est sur mon PC à la maison, ça va pas changer la face du monde.

Quand on sera 10 millions en France à faire ça, quand les 5 millions de gamins qui skybloguent ils skyblogueront chez eux, c’est-à-dire qu’au lieu d’aller mettre leur contenu chez les autres ils feront un aptitude-install-skyblog « et plouf », alors on aura progressé.

Il y a eu de nombreux essais et des échecs, par exemple Beedbox a été motivé par cette conférence mais abandonné en 2012. Il y a en revanche deux percées intéressantes, d’abord YunoHost qui est un projet initié en 2012, puis CozyCloud toujours en cours de développement.

Ces projets démontrent que le message a été entendu, diffusé, vulgarisé, approprié par des développeurs et enfin concrétisé. En quelques années, une conférence telle que celle-ci n’aurait plus le même ton. Bien que les outils existent désormais (et également à l’étranger), de nombreuses problématiques restent d’actualité concernant la redondance, la haute disponibilité, la maintenance et la sécurité, qui nécessitent une implication allant au delà de la simple installation de ces excellentes solutions.

Comme j’ai pu le lire quelque part : « seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ».

2 commentaires sur “Entre « Internet libre, ou Minitel 2.0 ? » et aujourd’hui, les choses ont bien changé !

  1. Super conf de Benjamin Bayart (merci de m’avoir fait découvrir ce personnage d’internet haut en couleur), ton analyse me semble intéressante mais à niveau de services équivalent un self hosting sans réplication est possible pour un blog relativement simple pour débuter cela peut suffire (pas besoin de haute disponibilité au sens HA et réplication de vm si ça crash on répare).

    Je me retrouve dans ce cas (même si avoir toutes ces évolutions d’hébergement serait bien, il faut voir si elles sont nécessaires, ce n’est pas mon cas) et j’ai choisi de faire du self hosting mais je m’heurte à un autre souci la disponibilité les jours ou soirs d’orages. Du coup la solution un onduleur devrait résoudre en partie le souci. Mais rien ne pourra permettre de résoudre une coupure électrique relativement longue ni le redémarrage automatique sans présence humaine de manière simple.

    Mais malgré tout ces soucis et le fait que le rapport qualité/prix n’est pas forcément intéressant en self hosting c’est tellement intéressant de le faire rien que pour l’expérience que je vais voir combien de temps je tiens avant de craquer.

    Julien

  2. Je suis totalement d’accord que pour lancer son premier site, un autohébergement est suffisant. Quand j’ai lancé Influence PC, ca aurait été trop difficile pour moi (jamais touché a un terminal, pas de serveur, pas d’idée de ce que j’allais en faire) et aujourd’hui ça n’est plus possible, à la fois à cause du traffic (pas très élevé mais ponctuellement violent lors de publications), et à la fois pour soigner le référencement.

    Un onduleur ne résoud malheureusement pas tout, la box reste déconnectée tout comme le répartiteur du quartier 🙁 C’est pour cela que je privilégie les services qui peuvent se permettre d’être interrompus quelques heures, pour une question de données personnelles aussi. Et non seulement ca marche bien mais comme tu dis le ‘fait maison’ a une vraie saveur !

    Ce qui me pose problème aujourd’hui c’est le débit d’upload en ADSL, pour tout ce qui est synchro webdav, et c’est une limite qui devrait finir par être levée avec la fibre optique.

    Allez une autre citation : « la route est longue mais la voie est libre ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqué du signe *