Nouveau pilote Nvidia 256.35 pour GTX260m sur Asus G51VX

Encore des nouveaux pilotes ! kirua99 me signalait la sortie d’un nouveau pilote sur le site d’Asus datant du 24 mai 2010 pour Windows Seven. Depuis un autre pilote est arrivé chez Nvidia, et ce n’est pas tout.

Sur le site Asus, la version 8.15.11.8640 correspond à mon avis à la version 197.16 WHQL (certifié) parue le 29 mars 2010. Les dates semblent correspondre au temps qu’a mis Asus pour préparer l’adaptation du pilote à notre machine. En revanche, les pilotes sortent exclusivement pour Windows.

Nvidia de son côté est nettement plus actif. Je vous parlais il y a quelques semaines d’un nouveau pilote version 197.16 WHQL développé pour Windows 7 x64, c’est désormais la version 257.21 WHQL parue le 15 juin 2010 dont je vais parler. Et ce n’est pas tout, Nvidia développe activement pour XP, Vista, Windows Server (si si), Linux, Freebsd et Solaris, en 32 & 64 bits pour tout le monde !

Nvidia remonte fortement dans mon estime, en publiant désormais les pilotes Linux quasi simultanément que sur Windows (on est à une version près comparé aux mois de retards que j’annonçais début juin). Ainsi, Linux dispose maintenant de la version 256.35 Recommandé datant de ce matin, le 22 juin 2010 !

Pour Ubuntu, la version installée automatiquement depuis les dépôts reste la 195.36.15 pour Linux-x86_64.

Table des matières

Chapitre 1 : Présentation de l’Asus G51VX SZ028C
Chapitre 2 : Le problème de température
Chapitre 3 : Solution : changer le pilote
Chapitre 4 : Benchmark sur 3Dmark06
Chapitre 5 : De nouveaux pilotes (suivi)
Chapitre 6 : Une plaque de refroidissement

Je vous vois déjà arriver ! Vous allez me dire « Hey mais on passe de la version 197 à la 257 là non ?! ». C’est exact. J’ai observé l’historique des versions et visiblement, Nvidia a choisi d’aligner la numérotation des versions avec celle des pilotes pour cartes bureautiques. L’intérêt ? Le fossé creusé entre Linux et Windows est ainsi moins voyant.

Principales nouveautés de la version 257.21 WHQL (Windows)

# Support du format Blu-ray 3D avec la technologie NVIDIA 3D Vision.
# Mise à jour du logiciel système PhysX vers la version 9.10.0223.
# Support du kit d’outils CUDA 3.1 pour de meilleures performances dans les opérations mathématiques en virgule flottante à double précision.
# Intégration d’une nouvelle page SLI/PhysX dans le panneau de configuration NVIDIA, pour un contrôle optimal des configurations multi-GPU.
# Correction de nombreux bugs. Les corrections majeures sont détaillées dans les notes de publication.
# Support de DirectCompute sous Windows 7.
# Support d’OpenCL 1.0 (Open Computing Language).
# Support d’OpenGL 3.3.
# Support des configurations mono-GPU et de la technologie NVIDIA SLI avec DirectX 9, DirectX 10 et OpenGL.

Principales nouveautés de la version 256.35 Certified (Linux)

# Correction de nombreux bugs dans l’interface.
# Optimisation des paramètres thermiques.
# Correction d’un bug entraînant un problème d’initialisation du tampon mémoire de certains GPU.
# Résolution d’un problème d’interaction entre Compiz et les serveurs VNC « screen-scraping » comme x11vnc et vino qui entraînaient un problème d’affichage à l’écran. [problème rencontré par Yorenwan]
# Résolution d’un bug de gestion de l’attribut Xv entraînant un problème d’application des valeurs de teinte, de saturation, de luminosité et de contraste lors de l’utilisation d’un adaptateur de couche Xv. [problème rencontré personnellement dans Totem]
# Résolution d’un bug entraînant […] la corruption du décodage de certains flux MPEG-2.
# Suppression des interfaces de kernel précompilées du fichier « NVIDIA Linux-x86 .run ». Ces interfaces étaient anciennes et n’avaient pas été mises à jour depuis longtemps.
# Compression des fichiers .tar « nvidia-settings », « nvidia-installer » et « nvidia-xconfig » avec bzip2 plutôt qu’avec gzip.

Sous Linux-x86_64, un package omettant les bibliothèques de compatibilité 32-bit est également disponible : « NVIDIA-Linux-x86_64-VERSION-no-compat32.run ».

Tests des températures

N’ayant pas de jeu installé sous la main, j’ai effectué les tests suivant en lisant trois films en Full HD (1920×1080) simultanément en plein écran (superposés).

La version 8.15.11.8640 développée par Asus pour Windows 7 x64 a donné les résultats suivants :
– la température est à 68° de manière constante sans utiliser le GPU,
– pendant la lecture des films, la température est montée à 91° (quel progrès !),
– sur ma configuration, les couleurs semblent modifiées, comme trop contrastées. J’ai essayé les différents modes avec le bouton tactile mais rien n’y fait.

Bon je vais arrêter les frais, fuir ce pilote est la meilleure chose qui puisse vous arriver. Comment des ingénieurs (Sud Coréens soit-ils) peuvent-il oser nous pondre une horreur pareille ? Les couleurs sont redevenues normales à l’installation du pilote Nvidia (ouf, ce n’était pas mon écran !).

Côté Nvidia justement, la version 257.21 WHQL développée pour Windows 7 x64 est catastrophique :
– la température est à 80° de manière constante sans utiliser le GPU,
– le ventilateur ne se déclenche pas, il tourne de manière modérée.

La version 256.35 pour Linux n’est pas à compiler soit même comme je l’avais annoncé, mais à télécharger, rendre exécutable (via un clic droit, propriété) puis à exécuter. Malheureusement, il faut suivre une procédure à la lettre risquée (Yorenwan en a fait les frais en tentant de suivre la doc).

Ubuntu met d’ailleurs en garde :

ATTENTION : Cette procédure est pour l’instant déconseillée pour la 10.04 LTS Lucid Lynx ! D’après les Release Notes, Lucid améliore l’intégration des paquets de pilotes nVidia. Cependant, cette intégration cause une incompatibilité avec les logiciels d’installation fournis sur le site de nVidia. En attendant que nVidia propose de nouveaux pilotes, les usagers qui désirent utiliser les pilotes propriétaires avec la 10.04 LTS sont invités à installer les paquets présents dans les dépôts d’Ubuntu, qui sont disponibles sous Système > Administration > Pilotes de périphériques.

Je me contenterais de parler de mes températures actuelles en version 195.36.15 :
– en moyenne je suis à 62°, c’est plus que sous Windows 7 mais en contre partie mon disque dur ne gratte plus comme un fou à longueur de journée,
– en visionnant les films, la température monte malheureusement à près de 88° et encore je n’ai pas osé faire durer l’expérience plus longtemps.

Alors qu’en penser ?

J’avais écris ces mots : « les constructeurs se préoccupent plus d’embellir leur catalogue que de le rendre fonctionnel ». Chance ou malchance ? Il se pourrait que mon précédent article soit tombé durant une longue période de développement, car depuis Nvidia a publié de très nombreux correctifs sur de nombreux OS.

Côté température je ne sais pas quoi en tirer. Ma carte est bien une GTX260m et le pilote fourni par Nvidia lui est pourtant destiné. Je n’en dirais donc rien, Asus ayant déjà trafiqué les fréquences de la puce (cf. Chapitre 2) il est difficile dans ces conditions d’accuser à coup sûr le pilote.
On ne peut blâmer qu’Asus de faire du bon marketing à l’américaine et de ne plus se préoccuper des machines vendues. Le SAV ne s’en plaindra pas.

En conclusion, le pilote 198.05 modifié par Laptop2video reste le meilleur choix. Reportez vous au chapitre 3 pour en savoir plus :
« Solution au problème de température du GPU sur l’Asus G51 (GTX260M) »

Mis à jour le 22 juin 2010.

7 commentaires sur “Nouveau pilote Nvidia 256.35 pour GTX260m sur Asus G51VX

  1. Les pilotes nvidia sont propriétaires donc à moins de bosser chez nvidia, tu ne pourras pas, du moins légalement, les compiler. Le fichier fourni est un fichier binaire. Il suffit de l’exécuter (Après l’avoir rendu exécutable :p).

    chmod +x NVIDIA-Linux-x86_64-195.36.31-pkg2.run && sudo ./NVIDIA-Linux-x86_64-195.36.31-pkg2.run

    Note qu’il ne faut pas de serveur X tournant au moment de l’installation sinon le pilote te demandera de le killer :p

  2. la température est surtout due au mauvais refroidissement qu’Asus a osé mettre dans ton PC… Les pilotes ne peuvent améliorer que de quelques °c mais rien de special. Et des températures comme ca pour les CG Nvidia c’est habituel, rien d’alarmant ! Ce ne sont pas des CPU mais des GPU, c’est pas fait pareil et un GPU tiens beaucoup mieux la température 😉
    Si tu veux gagner des °c, dépoussiere ton PC mais Asus aura sans doute mit une connerie de securité anti-demontage pour te baiser sur le SAV…

    Perso depuis que j’ai mon PC qui est tres bien refroidit j’ai gagné environ 5°c (depuis septembre dernier !) donc j’attends la fin de garantie pour le démonter et faire un bon coup de souflette la dedans 🙂

  3. Non, ce ne sont pas des températures habituelles. Je rappelle que nous sommes sur un PC portable.
    Mais un mauvais refroidissement + un mauvais pilotes = ça chauffe. Le pilote joue énormément (différence d’une vingtaine de degrés).

    Effectivement Benjamin, les températures sont aussi dues à la façon dont le GPU est refroidi.

  4. Que j’aime le PC fixe, avec un gain de 25° en changeant juste le boitier (a)

    (oui oui, ce ne sont pas des chiffres fictifs…)

    ==>mais petite question, comment utiliser la carte graphique, si aucun drivers n’existe? Pire encore, Nvidia qui se ventait d’avoir toujours ses pilotes sur tous les domaines comparé a ATI , a tel point que ses employés travaillaient en collaboration avec les producteurs de jeux vidéo pour faire les pilotes Spécifiques au jeu, serait donc déchu?

  5. Si aucun driver n’existe le matériel n’est pas utilisable. Un driver apprend au système d’exploitation à se servir des différents circuits, des puces et de la mémoire.

    Nvidia est une boite, comme toutes les autres elles joue sur l’image et fait des coups de pubs du style dont tu parles, mais en pratique je doute que les pilotes dont tu parles soit différents des autres. Nvidia joura sur les mots, « certifié testé pour tel jeu » par exemple.

    Yorenwan a placé un water cooling sur son fixe, les écarts de températures il doit les constater c’est sur. Sur un portable le refroidissement est très complexe, car tout génère de la chaleur et la place à faire du vide pour ventiler c’est de la place en moins pour le matériel, qu’il faut compacter, miniaturiser donc ca chauffe d’autant plus.

    L’ennui c’est que personne ne fait d’effort sur les pilotes. Comme le disait Yorenwan, si physiquement Asus a mal travaillé ca devient difficile. Pour palier le problème j’avais expliqué qu’Asus bridait ses cartes (le comble) mais ca n’a presque rien arrangé.

    En réalité les pilotes ne sont pas spécifiques à une carte mais à une famille de cartes. Toutes les « 200M Series » ont le même pilote (200, 240, 260, 280, GT, GTX toutes mélangées). Du coup j’ai regardé les Changelog des dernières versions du pilote et on s’apperçoit qu’Nvidia ne s’occupe plus de notre GTX260M mais des problèmes de stabilité sur la GT240 (et j’ai oublié l’autre).

    Entre différentes versions de pilote il se peut donc que pour notre machine, aucun changement ne soit appliqué.

  6. Déja que sous linux les drivers sont de qualité inférieur à ceux sous windows, si en plus ils sont déja merdiques sous windows …
    Les pilotes graphiques sous linux (sous windows, ya des pilotes qui sont donnés, t’as le choix entre ca et vesa, donc t’as pas le choix, la question ne se pose pas) sont assez problématiques, ils sont très difficiles à faire et donc leur développement est réservé à une élite (pas n’importe quel pékin peut développer) et très longs à faire (c’est la meme chose pour les autres drivers je suppose, mais ceux ci sont moins longs à faire, donc un barbu dans une cave pendant un mois il nous pond un driver wifi, surtout avec tous les outils disponibles pour ca).
    À coté de l’incapacité relative (pour l’instant) des libristes à nous pondre des drivers graphique de grande qualité, on a les développeurs / porteurs des firmes qui produisent les cartes graphiques qui ne portent pas (non c’est plus le cas maintenant) ou qui portent mal les drivers. Va vraiment falloir trouver un modèle d’équilibre qui convienne tout le monde (en fait non, juste qui convienne les libristes, RAF de nvidia et autres).

    NVIDIA vend du materiel, mais ce materiel n’existe que par les drivers qu’ils donnent. Il semblerait que leur volonté de ne pas libérer / donner les spécifications de leurs drivers viennent du fait que les pilotes servent à brider le materiel (en gros, vous achetez une 240, vous avez en réalité une 260 avec un autocollant 240 dessus et bridée par le driver).
    Et acheter du materiel sans pouvoir en profiter, j’aime pas ça.
    (Bon, j’ai rédigé ce truc en ~2H en cours de merise, ca veut rien dire et ca n’a plus de sens, mais je relirais)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqué du signe *