Interview de Simon, fondateur de LegTux

LegTuxSimon est en terminale S, il a 16 ans et a monté il y a un an un hébergement associatif mutualisé sur l’offre OVH Kimsufi 750Go à 60€/mois.

Depuis, LegTux ne compte pas moins de 1750 inscrits qui ont été convaincu par l’offre gratuite : hébergement web, espace disque illimité, bande passante ajustable, installation de CMS, prise en charge des noms de domaines, une boite mail et même un compte jabber.

Legtux est un projet Open Source qui a su rester à taille humaine : la communication est abondante et passe par le forum ou le salon de discussion Jabber, souvent bien rempli.

Q: Quand on a de telles compétences en informatique, quel idée de métier peut-on envisager ?

R: En général, on s’oriente vers le métier d’administrateur systèmes et réseaux.

Q: Comment est né LegTux ?

R: Début 2009, je payais une offre d’hébergement pour quelques petits sites. En bon radin, j’ai cherché à réduire les coûts : c’est là que l’idée m’est venue de me faire mon propre serveur. Il ne servait que pour mon usage personnel au départ, mais c’était sans compter sur l’été 2009 (fin juillet précisément) (je m’ennuyais fermement en vacances avec mon EeePC et ma connexion 3G), où j’ai décidé de modifier la configuration afin de pouvoir gérer plusieurs utilisateurs et créer un site pour automatiser les inscriptions. LegTux est donc né le 1er Août.

Q: Quel est le statut juridique de LegTux ?

R: LegTux n’a pas de status juridique actuellement, je gère ça tout seul. Cependant, la création d’une association est à l’étude.

Q: Aujourd’hui LegTux compte plus de 1750 inscrits, qu’est-ce que cela veut dire pour toi ?

R: C’est pour moi le signe d’un certain succès, étant donné que ces 1600 comptes sont des comptes actifs. Cela signifie que les utilisateurs sont contents du service qui leur est offert, et c’est important pour moi de savoir ça. Travailler pour quelque chose qui ne satisferait personne n’a que très peu d’intérêt pour moi.

Q: Penses tu devoir fermer les inscriptions un jour ?

R: C’est possible : si le service a trop de succès, il faudra plus de ressources matérielles, mais ça implique aussi des fonds encore plus importants. Donc pour éviter ça et pour garder une bonne qualité de service pour les comptes déjà existants, il faudra fermer les inscriptions jusqu’à ce que des places se libèrent. Mais on en est encore loin !

Q: En tant que lycéen, comment es-tu arrivé à financer un hébergeur gratuit ?

R: Au départ, c’était hébergé sur ma ligne ADSL, donc seulement des frais d’électricité. Puis comme une simple ligne ADSL ne suffisait plus, LegTux est passé sur un serveur dédié. C’était un pari assez osé, c’est certain. Mais heureusement pour tout le monde, j’arrive à peu près à réunir chaque mois la somme nécessaire au paiement du serveur.

Q: Et finalement, maintenant que tu as cet hébergement, que sont devenus tes sites personnels ?

R: Ils ont pour la plupart été arrêtés, étant beaucoup moins importants que mon projet actuel : LegTux.

Q: Tu as une idée d’une amélioration qui pourrait être apportée à ton projet ?

R: J’améliore diverses choses régulièrement, mais je n’ai pas prévu de faire de gros changements dans l’immédiat. Cependant, je reste ouvert à toute proposition !

Q: Merci de m’avoir accordé de ton temps, souhaites tu ajouter quelque chose ?

R: Oui, je tiens à remercier le logiciel libre, sans qui toute cette aventure n’aurait pas été possible.

Site officiel : http://www.legtux.org/

5 commentaires sur “Interview de Simon, fondateur de LegTux

  1. Très bon hébergeur! Simon permet une grande liberté sur Internet et c’est là l’essentiel.
    Courage, je te soutiens!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqué du signe *