Mon passage à Ubuntu

Ubuntu Party c'était géant !Depuis le mardi 04 juin, j’ai choisi de quitter l’univers Microsoft pour celui de Linux. Je ne sais pas pour combien de temps.

J’avais pourtant déjà essayé une fois avec Mandriva, sans succès. Je ne sais toujours pas ce qui m’a motivé. Le thème par défaut retravaillé d’Ubuntu ? Ou est-ce son immense communauté ?
Le choix de la distribution est l’étape la plus difficile. On rejoint une grande famille, une philosophie en quelque sorte.

Grand utilisateur de logiciels libres depuis mes débuts en informatique, le passage s’est fait sans trop de problème. On s’habitue vite aux logiciels « génériques » et on fini même par leur trouver des fonctions qui n’existaient pas sous Windows. Agréable.

Je sais qu’en écrivant ces lignes je ne convertirai personne. D’ailleurs ceux qui hésitent encore, sautez le pas : la prochaine fois que vous allumerez votre ordinateur, choisissez votre distribution lors du dual-boot, et passez y la journée. Ça vous fera une bonne idée de l’environnement dans lequel vous êtes. Personnellement, la doc-Ubuntu m’a bien aidé.

Mon nouvel environnement est différent. Il est aussi plus riche.

Ubuntu Party installation Lucid lynx 10.04Dans l’ordre j’ai commencé par réinstaller tous mes logiciels : navigateur, mail, messageries instantanées, client ftp, client voIP, virtualiseur…
Des tutoriels existent partout sur Internet, et le forum Ubuntu-fr.org est très fourni. Ensuite j’ai ré-arrangé l’interface à mon goût (influencé par l’interface de Windows, mais finalement le plus important c’est de retrouver ses marques, peu importe ce que ca rappelle).

Oui, j’ai passé du temps à résoudre des problèmes, d’ailleurs certains ne le sont toujours pas. Par exemple, je ne parvient pas à utiliser mes enceintes de bureau, ni mon microphone. Mes prises Jack ne sont pas gérées nativement par le serveur audio. Bien.

Il faut garder à l’esprit que tout ce travail, ce système qu’on me propose gratuitement et ces milliers de logiciels, tout ce travail pharaonique a été réalisé par des gens comme vous et moi. Sur cette base je reste donc tolérant.

Parce que contrairement aux systèmes d’exploitations propriétaires, le miens ne rapporte rien financièrement. Sur Linux, nos loyaux serviteurs s’efforcent donc de développer eux même des pilotes génériques, le temps que le constructeur daigne sortir sa version officielle, souvent bien après la version Windows.

Alors pourquoi ?

Ubuntu 10.04 installationUn peu comme Renault ferme l’accès au moteur de ses voitures, Microsoft réussi toujours mieux le côté Design. Mais à l’intérieur de la machine, que se passe t-il lorsque j’utilise mon ordinateur ? On m’empêche de regarder.

Des questions existentielles je m’en suis posé :
Pourquoi le disque dur gratte comme un fou alors que l’ordinateur ne fait que lire un film ? Pourquoi des développeurs qui sondent mes logiciels propriétaires (MSN, Skype) découvrent que ceux ci se servent de leur opacité pour transmettre des informations sur les logiciels que j’utilise ? Sur les sites que j’enregistre dans mes Marques pages (ou Favoris sous I.E), sur mes clées de licences ?

Le système que j’utilise est fait par des gens dont la motivation première n’est pas l’argent. Je n’aurais donc par exemple jamais à attendre une mise à jour payante pour avoir de nouvelles fonctionnalités. On ne m’empêchera pas non plus de programmer dans le langage de mon choix, comme Apple a désormais le culot de le faire pour iPhone OS.

Mais les Macusers apprendront de force à programmer d’une autre manière, ils sont habitués à la soumission maintenant. Steve a bien choisi à leur place que Flash n’était pas « approprié ». Peut être est-ce que bientôt il décidera qu’Internet n’est plus approprié, trop dangereux. C’est amusant un bâton en bois non ?

D’ailleurs le système Linux est fait par ses utilisateurs. C’est pour cela qu’il est sûr, si une faille est découverte, elle sera automatiquement corrigée et partagée à l’ensemble du groupe. Le système lui même est anti-virus. Il existe plusieurs manières de faire les choses.

L’usage au quotidien, après une semaine et demi ca donne quoi ?

Ubuntu 10.04 AmbianceBon côté stabilité je dirais que comme sous Windows, un logiciel mal codé pose des problèmes. Et là l’OS n’y est pour rien, dans les deux cas.

Côté température, Nvidia a mal codé son pilote et comme sous Windows la température est excessive. Le pilote générique serait peut être mieux.

J’ai la sensation de contrôler mon pc, mon disque dur ne gratte que lorsque je le sollicite et globalement la machine répond a mon utilisation. Cette sensation nouvelle vient du fait que Windows fait tout plein de choses « pour mon bien » « à ma place » et « sans me déranger ».

Un dernier mot sur l’interface. J’avais ce cliché de Linux moche, toujours en ligne de commande et instable. Il existe un Pack Windows 7 qui rendra votre Linux en tout point identique à Windows 7, logo de boot, les sons, les icones, le bureau, les Widgets, tout.

La différence est sous le capot 🙂

17 commentaires sur “Mon passage à Ubuntu

  1. Changer d’OS n’a jamais été simple. La migration d’un système à un autre pose forcément des problèmes d’adaptations. D’une part les repères, ils diffèrent fatalement d’un OS à un autre. Le graphisme est très important contrairement à ce que certaines personnes disent. Il faut ce sentir bien dans son espace de travail. Si tu te sens bien avec une interface graphique type Windows 7, je ne vois pas pourquoi tu ne peu pas l’utiliser. Je ne vois pas en quoi il est mal d’aimer un type d’interface pas encore disponible par défaut. Certains qui ce disent « libriste » -sans avoir réellement compris cette philosophie- diront « ahh un thème Windows, c’est mal!! ». Personnellement, je ne vois pas où est le mal… Expliquez moi.

    Autre point important qui peu dérouter en changeant d’OS, c’est la façon dont travaille le système, la façon dont il est structuré. Windows 7 ne réagi par de la même manière que Linux. Les grands exemples sont la gestion des logiciels ou la structure du système. Sous linux ne on cherche pas nos documents dans c://Documents and Settings/Romain/ =)

  2. Bienvenu sous Linux alors 😉 Sois fort et ne lâches pas l’affaire, d’ici quelques temps tu seras à l’aise, comme chez toi ! Dernier conseil, évites le plus possible la ligne de commande, même si les tutos en parlent souvent, trop à mon gout.

  3. Romain : ya pas de mal, je trouve juste ça super dommage d’utiliser les icones de MS (pas libres soit dit en passant) alors qu’il y en a des au moins aussi bien retravaillées et originales (projet tango, projet oxygen, …). Et avoir l’icone de IE à la place de l’icone de FF c’est le coup de grâce :p.

    Xavier : perso je conseillerais l’inverse. Après, ça dépend des gens, c’est sûr.
    Mais suivre un tuto, ou des instructions données via téléphone, IRC, pigeon voyageur, c’est beaucoup plus simple et moins source d’erreur de taper deux commandes plutôt que de naviguer dans l’interface graphique 5-10mn. Après, c’est vrai que la ligne de commande au début ça fait « peur » et on a l’impression que c’est réservé à une élite, mais à force de taper des commandes qu’on voit dans des tutos, on commence à se dire qu’en fait c’est pas si difficile. (par exemple, à la Ubuntu Party, les installateurs avaient pour consigne de n’utiliser la ligne de commande qu’en dernier recours, pour éviter que les gens croient qu’ils vont être obligés de l’utiliser ce qui est faux). Personnellement, je trouve que la ligne de commande complète vraiment bien l’interface graphique et l’avantage avec ubuntu c’est qu’on peut indifféremment et quand on veut utiliser l’interface que l’on veut. la ligne de commande pour la rapidité et l’interface graphique pour l’user-friendly.

    Vincent : le truc bien dans ton article c’est qu’on comprend bien que tu es passé à un système GNU/Linux pour l’idéologie, et c’est important à noter. En effet, il y a quelques années, des tonnes de gens sont passés à FireFox parce que « c’était mieux » (bon, par rapport à IE c’était pas dur), ces gens se retrouvent à passer à chrome parce que « c’est mieux », avec tous les problèmes que ça peut poser.
    Tiens, si on faisait un test de flippabilité ? Allez sur ce site : http://html5demos.com/geo et autorisez votre navigateur à vous géolocaliser. Alors j’ai remarqué que ca ne marchait que quand j’étais en wifi (géolocalisation par rapport aux réseaux wifi aux alentours, cf googlecars qui capturait tous les réseaux wifi qu’ils trouvaient). J’ai constaté une géolocalisation aux ~50m près quand j’étais à supinfo.

    Vous me direz, et alors, le navigateur me demande avant d’envoyer les informations de toutes manières ! Je vous répondrais que oui, il vous demande. Sous FireFox, on peut regarder la source (ou se dire que des gens le font pour nous) et bien vérifier que quoi qu’il arrive, sans cette autorisation, sauf avec une faille, aucune informations ne seront envoyées. Maintenant, si vous utilisez un navigateur non libre, comme chrome ou safari, comment vous savez qu’ils ne le font pas ? (sachant que là ça va être dur de faire de l’ingéniérie inversée puisque les données sont chiffrées avant d’être envoyées ( bon heureusement)).
    Voici un des nombreux dangers des logiciels non libres.

    J’ai plus le temps, mais je reviendrais réagir sur l’article et vous expliquer que comme les informations sur la géolocalisation sont envoyés à google quelque soit le navigateur, quand vous utilisez cette fonctionnalité, vous dites à google où vous êtes (et il fait ce qu’il veut avec ça, en commençant par une pub pour le magasin juste à coté de vous quand vous allez sur le web)

  4. Je suis passé à linux quasiment en même temps que Vincent sur mon eeepc, j’avais aussi essayer la version de mandriva, mais je n’avais pas accroché, et je n’avais pas non plus vraiment chercher à aller plus loin, depuis que j’ai fait mon serveur sur ubuntu serveur, je me suis beaucoup plus intéresser, et maintenant le pc que j’utilise le plus souvent (mon eeepc) est sur ubuntu et je pense y rester encore un petit temps.
    Pourquoi avoir choisi ubuntu ? pour la simplicité, à quoi sa sert de prendre un windows 7 pour allez juste consulter un site internet, son compte msn, et s’occuper de son blog … donc voila mes raisons.
    Concernant les lignes de commandes, moi je les utilise pour certaines actions, vu que se sont les mêmes que mon serveur qui lui est tout en lignes de commandes, je ne suis pas trop perdu .

    Voila, bonne journée ++

  5. Sebastienb: Je ne pensais pas à toi et ne parlais pas des icônes, puisque c’était provisoire (en effet une icône IE à la place de FF qui en veux ? oO). Je pensais aux positions des tableaux de bord, des lanceurs, du style des fenêtres…

    Guillaume : Je trouve génial ce que tu fais, surtout pour une personne qui ne fait pas d’études d’informatique. Tu utilises Ubuntu, tu héberges chez toi ton blog… =D

  6. merci romain, comme je le disais à Vincent l’autre jour, le plus dur a été de ce mettre sur les lignes de commandes, parce qu’il est vrai que je n’es aucune formation en informatique ( suis menuisier pour ceux qui ne le savent pas) mais bon, le résultat est, que sa fonctionne plutôt bien :).

    En tous cas un grand merci à vincent pour m’avoir mis la tête la dedans ^^

  7. Je ne pensais pas voir autant de réactions oO

    Alors dans l’ordre :

    @ Romain :

    « Windows 7 ne réagi par de la même manière que Linux. Les grands exemples sont la gestion des logiciels ou la structure du système. »

    Ca c’est un des points qui m’a le plus bloqué. J’utilisais énormément de logiciels portables. J’en étais arrivé au stade de ne plus installer de logiciels à part Firefox et Thunderbird, tellement je me sentais libre de passer d’une machine à l’autre avec un DD externe qui contenait toutes les sauvegardes et mes paramètres logiciels.

    Pas facile d’intégrer le concept des fichiers de conf. Finalement je sauvegarde mes Marques pages et mes comptes sur Filezilla et ca ne me dérange plus.

    @Xavier: Merci 🙂 comme toi, je suis plus adepte de l’interface graphique. Mais à peine une semaine et j’avoue que je me sert bien de la console de temps en temps pour faire des choses très pointues (HTTPSimpleServer par exemple).

    Sur ton blog tu as écris que Linux en général ne pouvait plus trop se vanter d’être léger et de réutiliser de vieilles machines, comparé à Windows 7. Là je dirais que KDE a joué l’usine à gaz en créant les Plasmoïd (et une nouvelle fois, pour ressembler à qui ?).
    Moi j’ai préféré Gnome (plus flexible pour la personnalisation) et je le trouve nettement plus léger et plus rapide que Windows 7 & KDE 4.

    @ Sebastien : La ligne de commande fait parfois des choses plus rapidement, mais c’est nettement moins évident. Pour modifier le Grub, sous Mandriva il y a une très belle interface, et en trois clics c’est fini. Cet outil n’existe pas sur Linux, c’est le gedit fstab obligatoire, et là même avec la doc j’y ai bien passé un quart d’heure car les paramètres à renseigner son difficile à trouver UUID d’une partition par exemple).

    le truc bien dans ton article c’est qu’on comprend bien que tu es passé à un système GNU/Linux pour l’idéologie, et c’est important à noter.

    😀 Je dirais même que j’ai achevé ma « conversion » en changeant l’environnement. Parce que paradoxalement, je me sentais plus libre sous Windows (à utiliser Firefox, Filezilla, Jabber etc) qu’Alexandre sous Ubuntu qui utilise Opéra et Skype !
    Changer l’environnement c’est comme réapprendre l’informatique. Pour nous ca va vite, pour des utilisateurs lambda ca peut être extrêmement dur.

    Quand je retourne sous Windows j’ai l’impression que je ne peux plus rien faire. Personnaliser l’environnement par exemple. C’est plus beau, mais plus rigide.
    Je commence à aimer les multi bureau également. Mes habitudes changent doucement.

    Pour revenir sur les icônes :timide: je sais mon pack est un peu abusé mais celui que j’ai choisi m’affiche des icônes énorme dans Empathy et je supportais plus. Temporairement j’ai remis un pack d’icône que je connais bien et que j’aime, histoire de me sentir chez moi, mais je ferais mon propre pack d’icône dès que les Partiels seront finis.

    Et enfin Guillaume je dois dire que je suis étonné de voir à quelle vitesse ahurissante tu t’y es mis ! Tu as été d’accord dès le début quand je te parlais de neutralité de réseau, d’hébergement à la maison mais j’étais loin de me douter que tu le ferais.

    Jap’Impact (en flux RSS en bas) est le premier blog que je connaisse qui soit hébergé à la maison. Pour l’instant par manque de temps seul mon pc portable est sous Ubuntu mais je compte bien y passer mon eeePC pour en faire un serveur. Je compte bien mettre Influence PC dessus avant la fin de l’été !

  8. @sebastienb : Que l’on se comprenne bien, je ne suis absolument pas contre la ligne de commande bien au contraire 😉 Ce que je conseille aux débutants dans une premier temps c’est de l’éviter, pas forcément parce que c’est rebutant (quoique un peu quand même pour un novice…) mais plutôt parce que :

    – Ca peut faire peur les premières heures d’utilisation de devoir mettre les mains dans le cambouis, surtout quand on débarque d’un « clic’odrome » comme Windows.
    – On a vite fait de faire une connerie avec la ligne de commande que l’on ne peut pas faire avec Konqueror, Dolphin ou autre.

    Enfin, certains tutos donnent parfois de faire « sudo apt-get install blabla… », pourquoi pas utiliser Synaptic ou Kpackage dans ce cas ? Ca marche très bien aussi et c’est convivial !

  9. J’ai lu (quelque part…) que 1,3% des internautes sont sous Linux. Ça laisse rêveur non?

    Une si petite part de la population a fait naître, grandir ce système et a fourni tellement de logiciels libres. Est-ce qu’on peut avoir la moindre idée de ce que deviendra Linux si la taille de la communauté augmente à 5%, puis 10, 15 peut être même 20% un jour qui sait ?

  10. Linux n’est pas gratuit. Il est libre. C’est là que ça change tout. Je peux te vendre le noyau linux si je veux, tant que je respecte la licence GPL. Il faut vraiment bien comprendre la différence entre libre et gratuit. Linux est utilisé à 66% pour les serveurs web, à plus de 80% pour les super calculateurs. Maintenant, quand quelqu’un veut construire un super calculateur, il va s’addresser à une societé de service genre IBM qui vont tout adapter et installer. Sai le libre, chacun fait ce qu’il veut tant qu’il respecte la licence. C’est ainsi que des societés font du logiciel libre, le rende gratuit et gagne de l’argent (logiciel libre, une des meilleurs croissance en France).

    Sinon, je croyais que le nouveau thème était une erreur mais on dirait que les gens l’aime bien (perso je préférais l’ancien) du coup c’est cool :).

  11. @Vincent : CNU/Linux n’est pas moche mais différent. Je préfère les interfaces graphiques libres à celle de Microsoft, époque par époque.

    Ensuite, tu as vu? C’est Jésus qui te fournit le pack Windows 7!

    KDE est plus léger que gnome. Des tests ont été faits. Si veux, je peux même te le montrer irl :p Les plasmoïdes bien qu’introduits de manière abrupte et mal sont intéressants certes ce n’est pas parfait mais ça s’améliore. Et gnome plus flexible pour la personnalisation que KDE, franchement c’est un troll.

    Concernant l’édition du fstab, tu n’as pas besoin de l’UUID de la partition.

    Sinon, Ubuntu fait aussi tout plein de choses « pour mon bien » « à ma place » et « sans me déranger », la différence étant que c’est publique et que ça ne viole pas ta vie privée.

    Et concernant ta carte graphique, tu as essayé nouveau?

    @Sebastienb : Tu parles du marron immonde? Moi aussi je préfère le nouveau thème excepté le délire mac. Ils ont pas mal réussi Ubuntu, cette fois ci Ubuntu. L’user friendly a atteint son paroxysme. C’est juste dommage que ce ne soit pas aussi stable.

  12. Pour la personnalisation il faudra en effet qu’on en reparle irl. Mais pour la lourdeur alors là non, je te renvoie proprement ton troll à la figure parce que j’ai fais moi même l’essaie sur un P3 @800mhz, sans carte graphique (juste chipset) et à 128mo de ram. La conclusion est sans appel, KDE 4 ne passe pas ca rame, il met 8h pour afficher le bureau et une fois dessus on se croirait dans une dilatation temporelle générée par les Asgards ! Gnome passe sans Aucun problème, le système est fluide.

    Méfie toi des « on dit… » et des soit disant test effectués par la communauté KDE car visiblement ils ont fait sous traiter à des coréens du nord…

    Pour ma carte graphique hélas rien à faire, ca tourne presque même mieux avec une version plus ancienne du pilote alors 🙁

    Pour le fstab j’aimerais savoir comment tu compte ajouter un second swap au démarrage sans l’UUID, ca m’intéresse 🙂

  13. KDE 4 est moins lourd que GNOME, les besoins en mémoire sont moindres. Maintenant, en CPU c’est autre chose, le dual core est plus ou moins obligatoire. La raison est simple, les dessins des plasmoids, c’est du vectoriel, ça pixelise pas mais ça coûte cher en temps CPU. Après, je ne sais pas trop si la carte graphique peut aider et si une bonne carte graphique peut intelligemment décharger le CPU.
    Pour la petite histoire, j’ai un copain, kdeiste convaincu à l’épque de KDE3 qui n’a jamais pu blairer KDE depuis sa version 4, jusqu’a il y a quelques jours. La raison est simple, il est passé d’un processeur simple coeur à un dual core plus puissant, et depuis il réutilise KDE :).
    Là où KDE3.5 tournait impecc avec mon athlon 1600, je doute que l’expérience KDE4 soit agréable aujourd’hui. De toutes façons, je l’ai plus.

    @Reihar ouais, le marron et orangé, je trouvais ça vraiment sympa, ça donnait un truc super sobre et j’aimais bien.

    Pour le fstab, tu remplace l’UUID par l’emplacement de la partition, /dev/sda3 par exemple.

  14. @Vincent Et puis après c’est sûr que si tu te bases sur ubuntu pour juger ça, ça va pas être très juste. Il y a un gros effort d’intégration et d’optimisation gnome faite dessus. Et ubuntu reste lourd en plus :p Après c’est sûr qu’avec cette configuration, gnome ou kde ne sont pas les environnement de bureau les plus adaptés.

  15. Ils sont les plus adaptés à des ex-windowsiens. J’en ai testé plein d’autres avant de me décider, et il y a une chose de sûre c’est que changer des habitudes que l’on aime et que l’on a depuis près de 5 ans ce n’est pas chose facile.

    Passer à Gnome me demande déjà des efforts.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqué du signe *