Les linuxiens extrémistes nuisent à Linux

Launcher Pro AndroidLes extrémistes sont reconnaissables car ils ont généralement un environnement austère très old school. Ils aiment la console au point que leur ordinateur se résume à un shell en plein écran.

Les extrémistes sont anti tout, ils aiment le libre un point c’est tout. Un bon logiciel n’est pas un logiciel propriétaire.

Les extrémistes sont aussi pro-libre, c’est a dire qu’ils ne consomment pas seulement du libre, ils ne produisent pas seulement du libre mais ils en vendent à qui veut l’entendre. Une conversation ne peut y échapper, le Libre doit vaincre.

Les extrémistes aiment prêcher et c’est comme ca. Le logiciel propriétaire n’a aucune chance, le pauvre : il est propriétaire.

Malheureusement pour leur entourage, les extrémistes sont un peu comme les abeilles, ils fécondent tous les ordinateurs à proximité. Ça commence par un Open Office, mais si le proche abandonne le débat c’est le formatage. Qui ne dit mot consent.

Les extrémistes sont confiants. Linux n’est représenté que par 2% des internautes, mais Linux vaincra.

Les extrémistes se lancent dans de longs débats (sans fin bien sur), qualifiant souvent de « troll » un propos qui ne manque pas de critiquer une ouverture prononcée.

Les extrémistes voient le Libre (attention à la majuscule) absolument partout. Pour bien faire il faudrait que le micro-onde soit sous Linux.

Attention, les linuxiens extrémistes n’aiment pas le Libre n’importe comment. Ubuntu ? Fedora ? MANDRIVA ? Mais quelle horreur ! Le linuxien extrémiste fini par recompiler lui même son kernel, estimant qu’avec son Quad Core et ses 8Go de DDR3, 2 Mhz ca ne se gaspille pas.

Ubuntu Netbook EditionCe texte est loin d’être un cliché et si vous êtes dans l’informatique, vous devriez en reconnaitre quelques uns.

J’ai fait le choix d’utiliser Ubuntu et je suis sidéré d’essuyer la majeure partie des critiques de la part de libristes endurcis qui ont oublié que le plus important était de partager.

Pourtant j’entends encore des linuxiens me lâcher « T’es passé à Linux mais tu remet ton bureau comme sous Windows, t’avais qu’a y rester », ou encore « Ubuntu c’est un clickodrome, c’est pas une vrai distrib ».

Bref, je comprend mieux pourquoi des projets beaux graphiquement mettent si longtemps à émerger. Je vous ai mis mes favoris en illustration dans l’article. A mon sens l’avenir de Linux tiens dans sa démocratisation. Linux n’est pas un jouet pour gosse de riche, il n’appartient pas plus à une communauté renfermé qui dicte sa vision du monde au reste des utilisateurs.

Y a t-il une place pour tous dans le monde Libre ? 🙂

Découvrez « l’extremisme nuit à Linux », rédigé par PPmarcel en réaction à cet article.

57 commentaires sur “Les linuxiens extrémistes nuisent à Linux

  1. Je suis assez d’accord. Je trouve que certains mélangent tout et mettent des règles sur une philosophie. Ça c’est pour le libre. Après il ne faut pas non plus mélanger les libristes et les Linuxiens.
    Mais il est vrai que voilà, marre des remarques par ce que tu as un Linux beau et simple d’utilisation.

  2. Perso, j’aime bien linux en version simple d’utilisation comme le dits romain, je connais aussi des gens qui disent « linux » c’est la liberté, il faut que tous le monde passe dessus, moi je pense que non au contraire, la liberté, c’est aussi de choisir ce que l’on veut.

  3. Puisqu’on est dans le gros troll, je n’énoncerai aucun avis dans ce message. Je me contenterai d’énoncer des faits.

    On parle de GNU/Linux et non pas seulement de Linux. Linux n’est qu’un noyau. On va pas très loin juste avec un noyau.

  4. Ah j’oubliais un détail important. Un logiciel libre peut être propriétaire. Propriétaire est aussi un abus de langage. On devrait utiliser des termes tels que « privateur ».

  5. Mais qui est en train de crier au troll ? 😀

    Je suis d’accord pour la vision privateur / libérateur. Hamachi est un logiciel libérateur, pourtant le code est propriétaire.

  6. Hamachi te prive de la possibilité de le modifier (légalement mais la rétro-ingénierie ou la corruption, ça marche aussi dans une certaine mesure).

  7. Mais est-ce que j’en ai besoin ? Ce n’est absolument pas sa fonction première. Ca c’est ce que j’appelle la cerise sur le gâteau, maintenant n’étant pas développeur, je n’en ai pas besoin.

    En revanche en tant qu’utilisateur, créer un véritable VPN en trois clics, ca c’est de la libération ! Je peux imprimer chez mes amis, jouer en réseau local à distance, faire du VNC etc. Sa simplicité défie les lois de la nature sur Linux 😛

  8. Bon, alors là ya un beau petit paquet de trucs à dire.
    Déja, excuse moi de te dire ça mon pauvre José mais tu confonds un peu tout, il y a extrémiste linuxien et extrémiste libriste. Ces deux entités sont indépendantes (j’ai bien vu un linuxien convaincu m’argumenter que la neutralité du net c’est de la merde).

    « Un bon logiciel n’est pas un logiciel propriétaire. »
    Entièrement d’accord. Un bon logiciel ne tente pas de t’enfermer ou de te cacher certaines choses.
    À l’heure actuelle, le logiciel libre devient absolument indispensable et le logiciel privateur (oui, j’utilise l’expression qui provient d’un extrémiste libriste) devient de plus en plus dangereux.
    Aujourd’hui, nos vies dépendent de plus en plus de l’informatique. À l’époque où n’importe qui a toujours un ordinateur sur lui et où l’on parle d’implémenter des ordinateurs à l’intérieur même du corps (bionique, on y viendra), je pense qu’il est vraiment CAPITAL de pouvoir faire confiance à ce materiel informatique. Ceci est d’autant plus d’actualité à l’heure où les Iphones états uniens envoient chaque nuit tous les déplacements effectués avec le téléphone à la maison mère.

    « Une conversation ne peut y échapper, le Libre doit vaincre. »
    Pour les raisons que j’ai cité au dessus, oui, en effet. Après, si tu vois le logiciel libre comme un truc pour s’amuser, un truc différent, un truc pas étiqueté pareil comme adidas et nike sont différents, c’est sûr, on en a rien à battre du libre. Maintenant, si tu regarde tous les enjeux qu’il y a derrière (et ils sont nombreux), tu comprendras mieux.
    Le logiciel libre existait avant le logiciel propriétaire, et existera après.

    « Le logiciel propriétaire n’a aucune chance, le pauvre : il est propriétaire. »
    Le pauvre ? Non, pauvres utilisateurs. Le logiciel propriétaire, lui, il va très bien, et ceux qui l’exploitent encore mieux. Enfin bon, comme disait Coluche, tant qu’il y a des cons pour l’utiliser …

    « . Ça commence par un Open Office »
    Oh mon dieu, quel salaud ! Installer un OpenOffice sur un ordinateur, quelle horreur, c’est quoi la prochaine étape, installer un firefox à la place d’IE6 ? Mais où va le monde. C’est vraiment n’importe quoi, Qui aurait envie de pouvoir récupérer ses documents écrits avec une ancienne version d’office alors qu’on a une nouvelle version ? Si ils sont plus lisibles c’est qu’ils sont trop vieux. Bienvenue dans le monde des formats privateurs, oh, un nouvel enjeu du logiciel libre, la pérénité.

    « Les extrémistes sont confiants. Linux n’est représenté que par 2% des internautes, mais Linux vaincra. »
    Pour le grand public, tu vois une alternative à Linux (enfin, pour ceux qui n’en ont pas rien à foutre de leurs libertés) ? Ah, accessoirement tu remarqueras que Linux a déja « vaincu » dans le royaume de l’embarqué, celui des serveurs ou des super calculateurs, donc ils sont pas forcément si fous que ça :).

    « Les extrémistes voient le Libre (attention à la majuscule) absolument partout. Pour bien faire il faudrait que le micro-onde soit sous Linux. »
    Là je crois que tu confonds extrémiste libriste et geek, j’adorerais pouvoir bidouiller le firmware de mon micro onde perso et avoir un linux dessus (ou un BSD) mais note que le mec qui a porté BSD sur un grille pain, c’était pour le fun, pas parce que c’était un taré.

    « Attention, les linuxiens extrémistes n’aiment pas le Libre n’importe comment. Ubuntu ? Fedora ? MANDRIVA ? Mais quelle horreur ! Le linuxien extrémiste fini par recompiler lui même son kernel, estimant qu’avec son Quad Core et ses 8Go de DDR3, 2 Mhz ca ne se gaspille pas. »
    Tu confonds extrémiste linuxien avec blaireau là. Je crois que tu fais allusion à Gentoo, j’aimais bien troller avec des gentooistes à une époque, c’était fun quand le mec te disait en 5 mn « c’est cool de tout recompiler tu économise de l’espace disque parce que il y a pas le support de langage dont tu te fiche » (ce qui doit représenter grand max 50mo sur un système) et « mais non c’est pas si long la compilation avec le système de cache » (le système de cache prend plus d’un giga d’espace disque).

    « T’es passé à Linux mais tu remet ton bureau comme sous Windows, t’avais qu’a y rester »
    Bah, tu peux foutre ton bureau comme sous Windows … Tu peux aussi avoir mieux …

    « Ubuntu c’est un clickodrome, c’est pas une vrai distrib »
    Eh oui, certains boulets n’aiment pas voir le grand public s’intéresser à Linux, ils utilisent Linux juste pour être différent et se sentir supérieurs. Yen a pas mal mais bon, pas la peine d’y faire gaffe.

    « Y a t-il une place pour tous dans le monde Libre ? »
    Oui, il y a même une place pour les BSDistes (bon, ne dites pas à Theo que j’ai osé parlé de BSD en parlant de libre, tiens, encore un extrémiste taré, mais rien à voir avec Linux et évitez de lui dire extrémiste libriste, il le prendrait très mal), pour les haikuistes et pour un peu tout le monde. Tu t’en tape un peu de l’avis des autres en fait.

    Note aussi que, une des principales caractéristiques du Libre c’est que le choix existe. Et c’est super marrant d’argumenter pourquoi on a choisi quoi et de troller là dessus.

    Ah, sinon, dans ton (argh, j’ai toujours envie de dire journal) article, tu dis que les extrémistes libristes / linuxiens sont chiants … Bah, quelle différence avec les extrémistes Windowsiens ou les extrémistes Maceux (remarque, eux ils sont chiants mais marrants) ? Puis quelle différence avec un peu tous les extrémistes que tu peux croiser sur Terre ?

    Reihar : On va pas très loin avec juste Linux et les outils GNU hein.

    Vincent : Hamachi un logiciel libérateur ? t’en a d’autre des comme ça ? L’Iphone c’est libérateur parce que ça te permet de téléphoner ?

  9. Waou tu t’es laché ! 😀

    Globalement j’ai l’impression que tu t’es senti visé alors que ce n’est pas le cas, j’en ai surtout après l’intolérance que je croise vraiment très souvent dans le monde du libre.

    Pour te répondre, il y a des extrémistes partout en revanche j’en croise 10x plus dans la communauté linuxienne alors que celle ci est 1000x moins grande que celle de Mac est un bon million de fois plus petite que celle de Windows.

    Car les extrémistes se sentent aussi menacés et donc nettement plus agressifs. Les Windowsiens ont le monopole et ont plus tendance à prendre la grosse tête, tout comme les Macceux qui estime vivre dans le grand luxe avec du matériel de moyenne gamme.

    Tu n’étais pas obligé de reprendre chaque point, ce n’est pas une démonstration mais une satire, voire une caricature. Je n’ai jamais dis qu’une seule personne rassemblait tous ces défauts.

    Les extrêmes sont nocifs et je ne fais aucune confusion (à moins qu’une citation en prouve le contraire) entre un linuxien et un libriste.

    Hamachi me permet de faire rapidement, en tant que débutant, un véritable VPN en 5 minutes. Tu n’appelles pas ca de la libération toi ? Tu préfère que je me farcisse pendant 3 mois les 1500 lignes d’un fichier de conf plutôt ?

    Toutes les distributions n’ont pas un comportement libérateur. Mandriva par exemple, permet au plus débutant de modifier en 3 clics le contenu du Grub et de régler sa durée. Ce qui est totalement impossible sur n’importe quelle autre distrib, où il faut aller se taper les fichiers de conf et leur syntaxe.

    Je connais les enjeux Sébastien, mais j’aimerais que la poignée que nous sommes le fasse avec du respect et surtout pas en méprisant les autres. Et encore moins ceux qui nous rejoignent, peu importe leur raison, même si c’est parce que c’est gratuit.

    La première attaque qu’on retrouve couramment c’est le « windaube » que je ne supporte plus. Ce sont de véritables provocations qui font la réputation de la communauté, hors c’est cette image qui ressort lorsqu’on se présente comme linuxien.

  10. Tu n’as jamais rencontré d’extrémiste apple? Ils sont pourtant majoritaires. Tu n’as jamais du essuyer le courroux de fanboys en colère…

    Ensuite on dirait que tu confonds le concept de simplicité et de liberté. La vie d’esclave est bien plus simple que celle d’homme libre.

    De quels enjeux parles-tu? De celui de GNU/Linux ou de celui du libre? Car personne ne rejoint le libre par gratuité. Ces gens rejoignent les utilisateurs de chaque logiciel un à un.

  11. Vui Sebastien tu t’es senti visé la. Mais je ne pense pas que tu faces parti de cette catégorie. Je pense aussi que tu as mal compris le sens de l’article. Il faut se mettre dans la peau d’une personne qui n’est pas linuxien. Une personne extérieur à notre communauté. Une personne qui explique ce qu’elle voit : un monde de linuxiens ringars qui ne voient que par le shell et qui frétillent dès qu’ils entendent le mot windows. Et c’est une réalité, c’est l’image que fait ressortir le monde de linux aujourd’hui.

    Cet article est une caricature. Nulle besoin d’essayer de jouer sur les mots ou sortir wikipedia pour ce défendre. Il n’y a pas à ce défendre ici. Le sens a été compris. Ce n’est qu’une image que donne une partie de la population linuxienne.

    Vincent, tes deux derniers paragraphes de ton dernier commentaire sont vraiment bien =D

  12. « Globalement j’ai l’impression que tu t’es senti visé alors que ce n’est pas le cas, »
    Pas du tout, dès la première phrase j’ai su que tu ne me visais pas, mon environnement est juste awesome et magnifique.

    « Tu n’appelles pas ca de la libération toi ?  » Euh, non, j’appelle ça faire un VPN facilement (la version moins neutre étant « se connecter à un VPN étranger dont tu ne connais rien »)

    « Et encore moins ceux qui nous rejoignent, peu importe leur raison, même si c’est parce que c’est gratuit. »
    C’est ce que je me disais jusqu’à il y a pas si longtemps, puis j’ai vu chrome arriver.
    Utiliser du logiciel libre, c’est important, pour soi, ses libertés, sa vie privée … Depuis plus de 5 ans les gens passent à Firefox, mais juste parce que c’est mieux, pas parce que c’est libre. Du coup, maintenant, si un navigateur arrive et promet mieux, les gens vont dessus, même si c’est pas libre. Du coup, tous ces gens qui utilisent du libre devraient au moins le savoir et être sensibilisés aux enjeux, même si c’est difficile.

    « La première attaque qu’on retrouve couramment c’est le « windaube » que je ne supporte plus. »
    Pareil, le pire c’est quand c’est les windowsiens qui le disent, comme pour se déculpabiliser. Ça m’énerve, mais bon …

  13. Sebastien s’est peut-être senti visé parce l’article est particulièrement virulent envers les libristes.

  14. Libristes ou linuxiens ? Attention aux confusions Reihar 😀

    Le tout ce n’est pas de revendiquer le plus d’extrémistes, c’est de voir combien nous représentent. Je me fiche bien des extrémistes Mac ou Windows, car les utilisateurs sont si nombreux qu’on en croise que de temps à autre.

    Je suis en stage sur Paris, dans ma boite (100 employés) j’ai réussi à trouver un gentooiste. Résultat je l’évite, car il a un comportement extrémiste. La remarque « t’avais qu’a rester sous Windows » il me l’a sorti, tout comme Yorenwan.

    Si j’avais posté ca sur le Planet-Libre ca aurait été la révolution, des réactions bien plus graves que la tienne Sébastien. Tout le monde m’aurait pris au mot, sans la moindre ouverture d’esprit, sans aucune analyse, sans esprit critique, sans recul, sans compréhension. Parce que je sais que de nombreux extrémistes le lisent. lls sont incontrôlables.

  15. Les cons n’ont pas d’eglise, de temple ou de mosquee.

    Le gros probleme de Linux et Mac, c’est que la presse parle de « gouroux » et aborde une rhetorique sectaire, etrangement absente quand elle parle de microsoft…

    CQFD.

  16. Excellent, bravo pour ce superbe article ! Le mieux, c’est que les dits extrémistes ont mordu en plein dedans, à en voir le débat !

    Rien qu’à lire : « On parle de GNU/Linux et non pas seulement de Linux. Linux n’est qu’un noyau. On va pas très loin juste avec un noyau. »

    Certes, c’est juste, on va pas te contredire, alors allons-y à la virgule près. Mais l’utilisateur lambda habitué à son Vista, ça va pas l’éclairer davantage…

    Bon et puis, comme le dit Hansi, c’est pas deux ou trois pour cent de petits geeks qui vont refaire le monde (ah non ça il l’a pas dit) mais bien les médias qui sont responsable de donner l’image qu’ils veulent à Linux. Enfin, à GNU/Linux (pardon !).

  17. Libristes ou gourous linux, j’ai l’impression que beaucoup de gourous sont des geeks ou des gens avec peu d’expérience professionnelle qui prennent leurs désirs pour des réalités.
    Leurs idées et points de vue ne manquent pas d’intérêt, je suis tout à fait d’accord. Les notions de sécurité, de liberté, c’est très intéressant.
    Mais il y’a aussi des gens qui préfèrent de loin sacrifier un peu de liberté pour ne pas s’arracher les cheveux avec des fichiers de config et des kernel panic.
    Il y’a des gens qui préfèrent avoir un Windows pré-installé plutôt que d’installer un OS open source et se prendre la tête sur des pages et des pages de forums à taper des lignes de commandes cryptiques qui font on ne sait quoi… parce qu’un Linux dans les mains d’un n00b qui a le mot de passe root, à mon avis c’est pire qu’un n00b face à un 7 ou un XP.

    Et pour les pros, c’est la même chose.
    Quand je vois des petits clients qui ont fait appel à des informaticiens, et qui se retrouvent avec comme routeur une vieille bécane recyclée enfermée dans un placard qui fait tourner un iptables mal configuré… ça me fait doucement rire.
    Quand je vois des responsables info gourous qui installent du ubuntu et du open office à gogo dans les bureaux, et qui se retrouvent comme des cons parce qu’ils n’arrivent pas à lire les .docx de leurs clients… ça me fait marrer aussi.
    Quand je vois des « experts linux » installer des serveurs samba et tout un tas de services réseaux sous cet OS et merder pendant des jours sur les forums pour résoudre des problèmes… ça me fait un peu rigoler aussi.

    Le libre, c’est chouette, y’a pas à dire. Mais j’ai l’impression que c’est bien souvent promu pour les mauvaises raisons, par les mauvaises personnes, pour le mauvais public.
    Et pour les utilisateurs, c’est comme avec n’importe quel OS, il faut un minimum d’informations. Très franchement pour le grand public de la FNAC ou de surcouf, je ne vois pas ce que ça pourrait leur apporter. Déjà qu’ils ont du mal à rentrer une clé wifi dans le centre réseau et partage ou configurer leur boite mail, je ne vois pas en quoi « leur donner plus de liberté » pourrait les aider.
    Il faut des arguments plus solides et plus sérieux pour les gens motivés. On pourrait mentionner la sécurité (si bien implémentée) qui permet de se passer d’antivirus ou d’anti malware ou encore le libre choix et la quantité de logiciels qu’on peut installer etc.

    Pour les pros, il faudrait laisser un peu plus la place aux gens compétents et qui ont des choses intéressantes à dire, et laisser chez eux les geeks-bidouilleurs qui dépannent mémé.

  18. Vincent : Je parle bien de libristes et non de linuxiens. Il ressort de cet article plus de mépris envers les libristes qu’envers les linuxiens.

    Goudie : Les seuls propos extrémistes qui ont été tenus par Vincent.

    Le principal problème, qui a entre autres causé Vincent est cette arrivée de nouveaux utilisateurs de GNU/Linux non sensibilisé à son principe fondateur : celui d’avoir un système d’exploitation libre. Le but n’est pas d’avoir le meilleur système ou le système le plus user friendly mais un système libre et utilisable.

    Ce n’est pas quelque chose qui préoccupe le commun des mortels alors quand avec une bonne volonté, des gens ont voulu rendre GNU/Linux plus accessible et plus simple, quand Microsoft a commencé à franchir certaines limites et quand, le prosélytisme pro-linuxien (oui, oui c’est volontaire.) a commencé à se renforcer, des gens plus proches de la norme ont commencé à s’en servir.

    À partir de là, ils se sont montrés exigeants, non compréhensifs et parfois peu respectueux envers ces gens que vous considérez comme étant des extrémistes qui utilisaient GNU/Linux depuis plusieurs années. Et c’est ce qui a pu pousser certains à réagir vivement à ce qu’ils considéraient comme une agression.

    Et c’est alors que traumatisé, on écrit sur son blog…

  19. Je ne méprise personne, je dénonce le manque de tolérance des extrémistes. Je ne tiens aucun propos, je relate ce qu’on nous lance de manière très générale.

    « Le but n’est pas d’avoir le meilleur système ou le système le plus user friendly mais un système libre et utilisable. « 

    Et de quel droit ? Je rêve ou tu es en train de me dire comment je dois utiliser mon ordinateur ? Si j’ai envie d’installer Skype, je suis encore libre de le faire et peu importe mes raisons, OSEF si ca te plait pas. Dans quel monde on vie là ?

    Quand une femme met au monde un enfant, elle a beau être la mère elle n’a absolument pas le droit ni de le tuer, ni de le battre, ni de le soumettre.

    Et avec Linux il va falloir accepter ca Reihar, « vous » n’avez absolument AUCUN droit de nous dire comment utiliser GNU/Linux. Sinon la notion de liberté prônée s’arrête là et tout son idéal avec.

    J’utilise donc mon ordinateur, non pas parce que Jésus sais développer librement et que je lui fait confiance mais parcequ’il est capable de faire ce que JE veux MOI, c’est a dire rapidement, simplement et de manière la plus user-friendly possible.

    Le reste, c’est de l’idéal.

  20. Ouh le gros article à troll.

    « Hamachi me permet de faire rapidement, en tant que débutant, un véritable VPN en 5 minutes. Tu n’appelles pas ca de la libération toi ? Tu préfère que je me farcisse pendant 3 mois les 1500 lignes d’un fichier de conf plutôt ? »
    T’as déjà monté un VPN ? Ca prend, 10 minutes pour une configuration simple style Hamachi sous un OS libre. Je suis sûr que si un mec voulait se pencher sur une GUI t’aurait un truc genre Hamachi mais en libre et mieux.

    Finalement, je retrouve ma pensée dans le discours de sebastienb.
    Le Libre ce n’est pas qu’une question de logiciels de codes ouverts et de licences. C’est avant tout une question de philosophie. Un libriste te laissera toujours le choix de l’utilisation de ton ordinateur.

    Après le libre te propose des alternatives qui sont en général de bonnes qualités et qui offrent la liberté en plus. On peut les utiliser ou rester sur du logiciel privateur. Dans ce cas, ça ne fait qu’encourager la machine privatrice qui ne remettra pas sa politique en question. Nous arrivons à un point où la technologie est de plus en plus présente dans nos vies. Serais-tu content qu’un jour Skype balance ta conversation avec tonton Albert pour une raison X ou Y alors que tu ne savais même pas qu’elle était enregistré quelque part ? J’en doute…

    La liberté, en matière technologique et sur informatique, passe par la liberté du code afin de l’examiner et d’être certain que l’on ne nous cache rien. Vous vous souvenez quand Microsoft a dit « Linux viole certains de nos brevets » et qu’on leur a gentiment répondu « Prouvez-le, montrez-nous le code » ? L’histoire est allée plus loin ? Bah non.

    Tout le monde est libre d’utiliser des technologies fermées. Cependant tout le monde devrait être averti de ce que cela implique réellement. Les logiciels privateurs peuvent être « bons » mais ils ont des choses à cacher donc ne m’inspirent pas confiance suis-je un extrémiste pour autant ?

    Attention à la dénonciation des clichés (qui représentent une minorité) parfois on le regrette.
    http://humphreybc.wordpress.com/2010/08/08/dude-youre-a-35-year-old-with-a-neck-beard/

  21. Guillaume, je suis justement en stage et si j’ai parlé de Hamachi c’est que le but de mon stage est de créer un accès VPN en Remote Access sur un ASA Cisco 5520 à 9000€, croie moi Hamachi c’est un cadeau béni des Dieu.

    J’ai passé 1 mois au bas mot à travailler 24h/24 dessus, en entreprise on a pas que sa box à passr pour sortir sur Internet mais :
    – une DMZ puis une armée de Firewall, des routeurs, des switch 48 ports (et des switch avec des OS, pas des vieux Dlink à 40€)
    – du routage statique
    – les Access List
    – les groupes
    – les problèmes de filtrage sur IKE en entreprise
    – les problèmes liés à Bouygues quand le client est chez cet opérateur qui filtre IKE
    – les passerelles et les routes à déclarer
    – le pool IP à définir
    J’ai eu un million de problèmes que tu serais incapable de résoudre en moins de 3 minutes, soit le temps que mettra ta grand mère à se connecter en VPN à ta machine sur Hamachi.

    Ton exemple avec Skype, OSEF je suis UTILISATEUR ce que je veux c’est que ca MARCHE, que ce soit FACILE et RAPIDE.

  22. Ouah le débat …
    Je voit que beaucoup de monde semble se sentir concerné…
    On parle de cliché de minorité, Quand Vincent a il dit qu’il s’agissait de la majorité ?
    On ne parle que d’un groupe de personne : Les extrémistes et ils son malheureusement plus nombreux que on voudrait le faire croire…

    Et puis on s’en fout de s’avoir qui a raison et qui a tord …
    On parle de groupe de personne étroites d’esprit, qui refusent un avis différent, et font ch### le monde …

  23. Guillaume revient d’ici ce weekend lire mon prochain article tu comprendra ta douleur.

    Bon je vois que le débat s’englue dans dans des détails, une manière bien à vous de diluer la problématique, d’essayer de justifier une manière d’agir.

    Chacun sa technique, reprendre point par point chaque phrase, le genre de comportement un poil horripilant (car incroyablement usant à lire) ou en reprenant chaque mot assorti d’un petit court de grammaire. C’est passionnant.

    Sur l’argumentaire de fond hé bien je vous félicite pour tirer le débat bien loin de la visée de départ qui souligne que même dans la communauté Linux, on est capable de se prendre pour des dictateurs et d’essayer de contraindre les autres à avoir le même point de vue.

    Comme quoi tout n’est pas question de philosophie. Certains seraient même prisonniers de leur idéal…

  24. « Chacun sa technique, reprendre point par point chaque phrase, le genre de comportement un poil horripilant (car incroyablement usant à lire) »
    Habitude de Linuxfr, c’est si dérangeant que ça ? Sans ça j’ai du mal à voir comment on peut comprendre à quoi je fais allusion quand je dis un truc …

    « Ton exemple avec Skype, OSEF je suis UTILISATEUR ce que je veux c’est que ca MARCHE, que ce soit FACILE et RAPIDE. »
    Tu es vraiment prêt à donner ta vie privée pour ça ???

    Pour l’histoire de VPN, moi je te monte un serveur OpenVPN en 10mn chrono avec création de clefs et de configuration serveur et client, 30s pour générer une clef pour un nouveau client avec le beau fichier config d’exemple. Pour déployer ça sur un client, 30s de plus et enfin pour m’y connecter, quelques secondes (bien moins long que hamachi). L’installation est un poil plus longue mais tu y gagne en confort et tu sais ce qu’il se passe sur ton réseau. Ah, en plus, avec Hamachi, tu peux utiliser le VPN pour aller sur Internet ? Moi en tous cas, oui, si je veux, mon ordinateur portable peut héberger un serveur web qui serait accessible avec l’ip de mon serveur lorsque mon portable serait connecté au VPN.

    « GNU additionné au noyau linux donne le système d’exploitation que tu utilises »
    Ah bon ? Parle pour toi, il est bien triste ton OS. Moi je suis bien content d’utiliser Xorg, KDE, firefox, geany, gobby, pidgin, ou tout simplement dhclient. Par contre je n’appellerais pas mon système Gnu/Linux/Xorg/KDE/FireFox/Geany/Gobby/Pidgin/Dhclient/J’en oublie.

    « Quand une femme met au monde un enfant, elle a beau être la mère elle n’a absolument pas le droit ni de le tuer, ni de le battre, ni de le soumettre. »
    Ici c’est pas Linuxfr, on va pas atteindre les 342 commentaires en débattant sur l’avortement :P.

    « Mais il y’a aussi des gens qui préfèrent de loin sacrifier un peu de liberté pour ne pas s’arracher les cheveux avec des fichiers de config et des kernel panic. »
    T’as raison, les éditions de base de registre et les Bsod c’est carrément mieux, ça vaut bien le coup de sacrifier sa liberté

    « parce qu’un Linux dans les mains d’un n00b qui a le mot de passe root, à mon avis c’est pire qu’un n00b face à un 7 ou un XP. »
    Si c’est un noob il a pas vraiment à avoir le mot de passe root. Et je ne vois pas comment ça peut être pire. Un windows entre les mains d’un noob c’est un windows vérolé et inutilisable (enfin lui il s’en fout il a l’habitude que ca « rame », pour lui c’est la faute à son ordinateur) en moins de 6mois.

    « je ne vois pas en quoi « leur donner plus de liberté » pourrait les aider. »
    On en vient à une problématique plus philosophique, tu donne la liberté d’expression aux nord Coréens … Ben je vois pas en quoi ça les aiderait, il sauraient pas quoi en faire. Tout comme les paysans qui ne savaient ni lire ni écrire en avait rien à battre d’avoir cette même liberté d’expression à la fin du 18ème. C’est pas parce que des gens ne savent pas quoi faire avec leur liberté qu’il ne faut pas leur donner. Le gros problème étant que les gens en ont rien à foutre, et je ne parle pas que d’informatique.

    Vincent, pour ton gentooiste, t’es tombé sur un con, mais ça, qu’il soit sous mac linux ou windows ça change rien, ça restera un con, il croit qu’il est sorti de la cuisine de Jupiter parce qu’il a réussi à lire un man, tout comme certains windowsiens qui ne se sentent plus parce qu’ils savent « formater un ordinateur ».

    « Et l’une des plus intéressante c’est aussi une démonstration de débat sans fin, une vraie de vraie. »
    Tu sais, pour ça tu regarde le flux de l’assemblée nationnale, en plus ça dure carrément plus longtemps.

  25. Moi je suis beaucoup plus simple que sa, j’ai ubuntu sur mon eeepc parce qu’il est bien pour bidouiller mon serveur sans à avoir a installer de logiciel comme « putty » sur windows vu que sa passe par le terminal, parce qu’il fonctionne bien sur le eeepc, et parce que c’est jolie,
    Je ne me suis pas posé la question qu’il soit libre ou non, je ne regarde que son coté fonctionnel, le jour où j’aurais plus d’intérêt à repasser sur Windows je le ferais sans regret…
    Je ne veux pas me prendre la tête pour juste un pc qui me servira à aller sur le net, je veux l’allumer, l’utiliser et l’éteindre sans problème, sans avoir à réfléchir inutilement.
    Après si vous aimez passer des heures et des heures à comprendre un problème et le résoudre, chacun ces passions, mais pour ma part j’ai une tite amie et je préfère de beaucoup être avec elle le soir et weekend plutôt que devant un pc …
    @ Sebastien : je reprend ton dernier commentaire:
    « Pour l’histoire de VPN, moi je te monte un serveur OpenVPN en 10mn chrono avec création de clefs et de configuration serveur et client, 30s pour générer une clef pour un nouveau client avec le beau fichier config d’exemple. Pour déployer ça sur un client, 30s de plus et enfin pour m’y connecter, quelques secondes (bien moins long que hamachi). L’installation est un poil plus longue mais tu y gagne en confort et tu sais ce qu’il se passe sur ton réseau. Ah, en plus, avec Hamachi, tu peux utiliser le VPN pour aller sur Internet ? Moi en tous cas, oui, si je veux, mon ordinateur portable peut héberger un serveur web qui serait accessible avec l’ip de mon serveur lorsque mon portable serait connecté au VPN. »

    S’il vous plait, n’oubliez pas qu’une grande partie de la population ( dont moi) n’avons ni vos connaissance, ni tous simplement eu de formation en informatique et que l’on est pas capable de faire sa, et que si on doit le faire sa sera peut etre que 2 fois dans notre vie, alors autant se simplifier la vie parfois…

  26. @Vincent : Je suis de formation Réseaux et Télécoms (VPN, firewalls, routeurs, … surtout Cisco j’en ai vu). Mais entre faire un VPN Hamachi et faire un VPN avec du Cisco on est pas sur le même niveau et surtout sur le même but. Tata Yvette va pas s’acheter du matos Cisco pour faire un simple partage de fichiers avec tonton Georges hein 😀

    @Guillaume (pas moi hein)
    « Après si vous aimez passer des heures et des heures à comprendre un problème et le résoudre, chacun ces passions, mais pour ma part j’ai une tite amie et je préfère de beaucoup être avec elle le soir et weekend plutôt que devant un pc … »
    J’ai une copine je passe pas mes soirées devant mon PC quand je suis avec elle. J’aime résoudre des soucis et trouver des solutions libres quand même.

    Ce que certains pigent pas c’est que moi, comme beaucoup, j’en ai strictement rien à cirer des logiciels que vous utilisez. Mais (car oui il y a un « mais »), en tant qu’êtres intelligents, conscients, avec un minimum de connaissances en informatique, vous savez de quoi on est capable à l’heure actuelle. Et donc, au fond de vous, vous savez que la liberté est importante et que tout y est liée. Plus vous utilisez de logiciels privateurs plus vous encouragez le cloisonnement et l’inverse de la liberté. C’est simple de choisir la facilité, mais il est hors de question pour ma part de faire facile et de sacrifier ma liberté.

    « Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux. » Benjamin Franklin

    Méditez ça. Je trouve ça extrapolable pour le concept du Libre.

  27. Houuu, Vincent se lance dans la philosophie =p…

    J’aime beaucoup ton article qui nous montre ta légère colère vis a vis des gens que tu critique =D
    Et cette fin, qui n’incite qu’a un assaut de troll monstrueux!

    C’est pour cela, que moi avec mon Windows Vista, et mon Firefox, que je ne vais rien dire sur vos linus, VPN etc … XD!

    Mais je veux parler a propos de ton idée de « liberté ».
    Tu sais, on peut parler de réel emprisonnement, lorsque les gens ont connu la liberté. Vous parlez de Linux, et logiciel non propriétaire et autre… Je n’imagine même pas ce que cela m’apporte de plus que ce que vous dites…

    Pourquoi? Parce que je ne l’ai jamais vue, j’ai toujours vécu sur windows, parce que c’est bien plus accessible que le reste! J’ai pris Vista pourquoi ? Malgré les critiques, un gain de performance de 25% sur certain jeux, prouvé par de nombreuses sources… Ça se refuse pas.

    Alors oui, on peut ne pas être « libre » comme « vous », mais ayant toujours vécu dans cette cage, je n’en vois plus les barreaux… Je ne me considère ainsi, pas en prison. Même si je sais ce que cela provoque, que ma vie privé peut être découverte a cause de tous ces logiciels. Mais soyons franc, si « skype », peut voller ma vie intime, windows qui est au cœur de tout? Si on va dans ce sens, je crains que la meilleurs solution est d’arrêter l’ordinateur.

    Ensuite, pour ce qui est de la question du temps qui a été dite dans le débat, comme quoi il préférait être avec sa copine. Tu sais, on m’a toujours dit, « c’est fou le nombre de chose que l’on peut faire lorsqu’on sait gérer son temps. »
    Et oui, c’est le cas, tu as environ 14h de ta journée qui est éxploitable, même en retirant les 8h de cours, et les 2h de devoir, plus l’heure pour manger midi et soir, il te reste 3h a t’occuper comme tu le souhaite, copine, PC, loisir… Peut importe.
    Alors imagine en periode de vacance, jamais mes passions ne mon privé de voir ma copine une seconde, et pourtant… J’en passe des heures des deux cotés. (aux pervers => je parlais des loisirs, et de la copine hein…)

    Alors, résumons…
    La réponse est la, chacun sa liberté, en fonction de ses besoins et de ses capacités.

  28. « j’ai toujours vécu sur windows, parce que c’est bien plus accessible que le reste »
    Mes vieux n’ont touché que du Ubuntu, mais les devant un Windows c’est pas plus accessible.

    « mais ayant toujours vécu dans cette cage, je n’en vois plus les barreaux »
    Comme les animaux au zoo, si c’est pas beau ça 🙂

    « Si on va dans ce sens, je crains que la meilleurs solution est d’arrêter l’ordinateur. »
    Non la meilleure chose c’est de se battre pour que le Libre l’emporte et soit connu des gens comme respectueux de leurs vies privées.

    Si comme les animaux au zoo vous voulez rester en cage, restez-y. Mais arrêtez de gueuler et de faire des caricatures sur les gens qui essaient de vous ouvrir les yeux et de vous démontrer que vous êtes en taule.

  29. Je vais faire une demande mais… serait-il possible de ne pas reprendre mot à mot chaque message précédent ? Ça devient carrément lourd.

    Guillaume tu retourne la situation. Tu peux désormais concourir pour le célèbre prix de la mauvaise fois 😀 Bravo.

    Space-Tiger vient de t’expliquer (pourtant clairement) qu’à son niveau l’informatique se résume à MSN, Firefox, et le copier collé (aucune moquerie la dedans, chacun sa passion).

    Au lieu de te foutre de sa gueule, est-ce que tu peux faire l’effort de comprendre qu’à son niveau, le libre c’est une notion « abstraite » ? L’utilisateur lambda cherche des choses qui vont au plus simple. Pas si difficile de reconnaitre ca quand même.

    J’ai mis mes vieux devant un Ubuntu et après une coupure électrique il est mort. Je vais leur remettre un Windows Seven car j’ai autre chose à faire que d’aller ranimer leur pc tous les mois. Windows Seven au moins, il est capable de se réparer tout seul, il a le système de restauration et s’ils ont désinstallé le traitement de texte « par erreur » je pourrais le leur remettre.

    Conclusion Linux ce n’est pas pour les débutants. Tes vieux tu les assistes, tu leur impose ton OS, car s’ils avaient eu le choix ils auraient pris le même OS que leurs amis et ainsi ils auraient pu s’entre aider. Mais tu les rend dépendants de toi. Si tu n’est pas la pour leur tenir la main, à 50 ans, ils ne seront pas capable d’installer un logiciel, de le configurer etc.

    Donc je ne suis pas en cage, je suis sur Ubuntu. Je ne gueule pas, justement ! Je viens présenter les gens comme toi, plein d’intolérance et de convictions qui n’ont qu’une envie c’est de la faire avaler aux autres de gré ou de force.

    Tu n’as pas besoin de m’ouvrir les yeux avec des pinces et de la colle, je vais y arriver tout seul, comme un grand 🙂 En attendant moi j’ai besoin d’outils rapides et pour revenir au VPN, j’attend une solution qui puisse se gérer avec pour seul outil une souris, sans le clavier. J’attends ! 😉

  30. Mdr, oui j’aime beaucoup cette image du zoo, parce que, si toi tu crois t’en être libéré sur l’informatique, sache qu’une plus grande cage existe, celle des gouvernements et autre. Mais trêve de politique, je ne vais pas faire une riposte pour en incité une autre.

    Ce que j’expliquais de dire (et Vincent, que je remercie, la vue) , c’est que même si moi je baigne dans l’informatique depuis ma tendre enfance, je ne vois pas l’informatique comme une cage!
    C’est un outil que j’exploite de temps en temps! Je suis majoritairement dessus pour jouer, faire des retouches photo, et presque comme la dit, du copier coller intelligent… Je bidouille mon PC, pour qu’il soit pratique, mais rien de plus. Pourquoi? Parce que ca me suffit.

    Toi tu vis plus de temps sur ton PC, il sera certainement ton avenir si tu compte travailler dessus, et heureusement que des gens comme toi arrive a faire des choses complexe avec.

    Ensuite, j’ai déjà eu cette conversation avec Vincent, mais la vie privé d’une personne (a part les utilisateurs de Facebook que j’égorge par dizaine chaque semaine) , est surtout matériel. Une personne lamda ne pense pas a avoir sa vie découverte sur un ordinateur a cause d’un logiciel qu’il utilise pour communiqué avec sa famille (exemple mes grands parents!).

    Alors, entre un Windows Vista, que j’installe en 2h, tout près a être utilisé, qui ne demande qu’a avoir des modifications rapides (accessible déjà a une minorité, je vois mal mes parents changer la disposition des fichiers et autres, ainsi que les programmes au démarrage, et encore moins les choses qu’il doit contrôler et m’avertir). Et un linux et autre, que je ne sais même pas combien de temps, et de possibilité il m’offre… Pour jouer un peu dans la semaine… =/

    Et je parle bien, en une personne qui sait résoudre la majorité des problèmes qu’il rencontre sur son PC. Je sais quelle pièce changer dans les problèmes graves, et tout faire moi même d’une façon autonome.
    Alors si je te dis ca, c’est pour te montrer, que c’est réellement une minorité qui peut se permettre de faire comme vous =)

    Et ainsi, la liberté comme je l’ai dit, est différente pour tous 😉

  31. Pour répondre à space tiger au niveau de la vie social, c’est vrai que de mon coté je passe aussi beaucoup de temps à bidouiller en informatique, j’ai mon serveur et mon blog a entretenir, j’y passe casiment toutes mes soirées dans la semaine, et le weekend je n’y touche pas une seule fois parce que je suis avec ma tite amie et que je préfère de beaucoup profité d’elle plutot que de partir a bidouiller mes pc.

    Mais une chose est sur, je suis du même avis que toi, l’informatique est pour moi un outil et j’adapte selon mes besoins les OS et logiciel, On m’a toujours appris dans mon travail à chercher à la fois le systeme le plus rapide à mettre en place et en même temps le plus fonctionnel, si sa doit etre un logiciel propriétaire, alors il y a des chances que je l’utilise, si c’est un logiciel libre qui est meilleur, alors sa sera le libre.

  32. HS Windows vs GNU/Linux

    Eh les gars sans déconner, vous êtes en plein rêve ou quoi ? Je veux bien admettre que certains OS type GNU/Linux sont balèzes à utiliser mais on est plus en 1980 quoi. Mes parents savent utiliser Ubuntu pour faire du mail, de IM, du Net, etc… Ils ne sont pas dépendants de moi hein et pourtant ils ont commencé l’informatique l’année dernière à 50 ans. Moi ça me suffit pour me dire que certains GNU/Linux sont plus user friendly que Windows. Vista tu l’installes en 2 heures, moi Ubuntu il est prêt en 20 minutes en comptant l’installation des mises à jour.

    D’ailleurs question pour vous : vous trouvez ça logique que le bouton « arrêter » il soit dans le menu « démarrer » de Windows ?

    Fin HS Windows vs GNU/Linux

    Je ne suis pas intolérant très loin de là même. Si je l’étais il me serait extrêmement difficile de travailler dans un domaine comme le mien où 90% des postes (non serveurs) sont sous Windows.

    « Nous » évangélistes du Libre, on essaie de faire passer un message c’est ce que je veux vous expliquer. Utilisez les logiciels que vous voulez mais soyez au courant qu’il y a des alternatives qui sont en accord avec la notion la plus importante que l’Homme ait instaurée : la liberté.

    C’est quoi ce genre de dire « je suis un débutant en informatique le libre je connais pas » ? Au début de chez début je veux bien le croire mais la liberté c’est un principe que tout homme connaît que tout homme souhaite avoir ou conserver. Du moment que l’idée est énoncée, il doit y avoir une base de réflexion je pense. Heureusement qu’il y a cette cause du Libre à l’heure actuelle sinon nous serions de plus en plus prisonniers de nos machines. Il faut éviter que ça soit les éditeurs de logiciels qui contrôlent le jeu.

    Ca me fait penser à un dialogue de Kaamelott (à peu près, je souviens pas de la réplique exacte) :
    Léodagan : ils se plaignent qu’ils sont exploités.
    Dame Séli : et c’est pas vrai ?
    Léodagan : non … enfin si mais ils sont pas censés le savoir ça.

    Pour moi la discussion s’arrête là. Et je le répète je ne suis pas méchant (de mauvaise foi ça peut être :p).

  33. HA merci ! :timide: Je vais enfin pouvoir conclure par :

    Certains d’entre nous se donnent les moyens techniques de rejoindre cette idéologie. Ce qui est soulevé dans cet article relève seulement et exclusivement de l’accueil qui est réservé à ceux qui tentent, avec leurs habitudes derrière eux, de rejoindre un mouvement d’ouverture de l’informatique.

    Bien souvent, les gens que j’ai pu rencontrer font preuve d’un manque de savoir vivre évident. Au lieu d’encourager, de conseiller, de guider (comme a pu le faire Sébastienb durant l’an dernier), ces gens là se braquent et font tout le travail inverse.

    Les « jeunes » qui aspirent à plus de liberté se trouvent face à un mur, car ils ont leur habitudes (souvent en moins de 5 clics de souris) que les extrémistes ne comprennent pas. L’ouverture d’esprit est une qualité qui est absente de ces gens là et malheureusement ce sont eux qui représentent le plus Linux de part leur « grande gueule » et les leçons de morales dispensées à la moindre occasion.

    Je vois donc une énième communauté émerger, celle qui dit « merde » à l’idéal que plaident les libristes (par découragement) et qui se tournent vers une utilisation hybride, mi libre mi propriétaire. Un moyen simple de préserver ses droits fondamentaux et de profiter des logiciels propriétaires jugés indispensables sans contraintes.

  34. Je pense également indispensable de préciser que si ce mouvement n’est pas rapidement enrayé, les extrémistes se feront de plus en plus critiquer au profit de projets parfois non-libres sous Linux.

    Faire passer un tel message n’est pas une révélation pour tout le monde, les gens qui choisissent cette forme de liberté doivent l’apprendre avec le temps. L’exigence est, je pense, la pire de toutes les réactions.

  35. @Vincent : extrémistes = minorité ils ne seront jamais majoritaires pour quoi que ce soit. Les projets non-libres sous Linux sont controversés, du fait de la peur de perte d’une identité, mais ne sont pas exclus. C’est pour ça que les dépôts « non-free » existent 😀

    Bon j’arrête là pour de bon 😛
    Je reste un lecteur de ton blog hein, je ne l’ai pas mauvaise 😉

  36. Je préfère en débattre avec des gens concernés et qui pourront me donner un point de vue différent 🙂 Quitte à ce que ca parte un peu loin mais c’est le risque du débat sur Internet de toute manière 🙂 Débattre est une bonne chose.

    Merci à tous pour votre participation

  37. Le libre est multiple, les gens sont multiples, ce qui aura pour principal résultat de multiplier les profils donc oui parmi ces gens il y a des extrémistes.

    En fait c’est un peu la règle dès qu’un groupe de personnes partage un point de vue, il y en aura toujours qui seront dans différentes extrémités. Ce n’est pas anormal, c’est un fait. D’ailleurs parmi les extrémistes libristes, tu auras différents extrémes sur différents point de vue. Bref ce que je veux dire c’est : un jour faut ouvrir les yeux et se rendre compte que le monde n’est pas plat et que tout le monde n’est pas d’accord la dessus. Si on pensait tous la même chose, on s’emmerderait un peu. Les extrêmes sont nécessaires : par définition ils définissent les limites. Celles dans lesquelles on est s/regulier/mainstream/. Sans eux, ce serait nous les extrémistes. Si Stallman n’était pas extrémiste, ce serait quelqu’un d’autre. Le problème de l’extrémisme, c’est quand il dépasse une masse critique d’adhérents; généralement quand il y a plus d’extrémistes que de mainstream là on peut s’inquiéter.

    Il y a une solution pour contrer ça : augmenter le nombre de non-extrémiste pour en faire un noyau dur.
    Concrètement dans le libre ca devrait se traduire par faire de la bonne com’ comme on en trouve à l’April, c’est à dire amener les utilisateurs à comprendre les enjeux du libre pour la société, les amener à eux-même participer et partager leurs expériences, leurs idées.
    Faire des labs, des hackerspace, j’adore mais ca restera toujours un monde très opaque pour la majorité des gens. Enfin comme on dit en Perl : There’s more than one way to do it.

    Ecrire des articles comme le tien ne me semblent pas la meilleure façon de procéder non plus mais tu as le droit d’écrire. C’est un point de vue supplémentaire, donc c’est bien. Je lui reproche une chose : la satire n’exclut en rien de dire du bien ou de faire de l’ironie.
    Et je souhaite que tu en conviennes : le libre ce n’est pas seulement des extrémistes. Dire le contraire le serait 😉

  38. Oui mais Guillaume, est ce que Linux me permet de facilement installer et de jouer a mes Logiciels (jeux, logiciel de retouche photo…) ? Tout est prévu pour windows, les mises a jour, les programmes d’installation.

    Ce que je veux que TU voye, c’est l’utilité que j’aurais a être « libre » comme tu dis.
    C’est ca la vrai question : « Ai-je besoin d’être aussi libre que toi sur l’informatique? »

  39. @Space-Tiger : On sort plus ou moins du débat mais bon je te réponds. Sous Ubuntu, 3 clics et ton logiciel de retouche photo est installé (sans passer par ton navigateur). Les installateurs sous GNU/Linux tu peux oublié tout est dans des dépôts en ligne. En gros tu communiques avec le dépôt en disant je veux ce logiciel, et ça s’occupe de tout, téléchargement + installation. Tout le monde te le dira, ce genre de système c’est tout simplement ultime.

    Un jour tu auras besoin de plus de liberté. Exemple : Adobe sort un nouveau ‘toshop (admettons que tu utilises Photoshop, que tu as payé bien évidemment). Malheureusement ce nouveau ‘toshop fait des fichiers dans un nouveau format. Ton pote qui a ce nouveau logiciel il te file un fichier. Toi tu as la version précédente de ‘toshop et tu ne peux l’ouvrir. Ah bah faut racheter une licence. Avec le Libre ça t’oublie, rétrocompatibilité c’est un truc ultra important et au pire tu feras une demande d’amélioration au projet. Va faire un « feature request » chez Adobe… Ce n’est qu’un exemple hein tu ne te trouveras peut être jamais dans ce cas et je te le souhaite.

    Comme disent les anglophones « ignorance is bliss ».

    Si discussion voulant se poursuivre, go email les gars, histoire de pas polluer les commentaires ici.

  40. Ça parle parle de liberté, mais c’est pas foutus de respecter l’avis des autres, je trouve certains commentaires manquent fortement de tolérance ….

  41. « Attention, les linuxiens extrémistes n’aiment pas le Libre n’importe comment. Ubuntu ? Fedora ? MANDRIVA ? Mais quelle horreur ! Le linuxien extrémiste fini par recompiler lui même son kernel, estimant qu’avec son Quad Core et ses 8Go de DDR3, 2 Mhz ca ne se gaspille pas. »

    Euh… Laule?

    Peut-être qu’Ubuntu c’est fluide pour Kikoololer sur MSN, épater la galerie avec un joli Cube 3D et mettre à jour son statut facebook toute la journée, n’empêche que mes machines me servent à travailler.

    Je n’ai pas X centaines d’euros à ré-investir tous les ans dans une nouvelle machine à la pointe de la technologie.

    Quand je développe une application et qu’il est venu le temps de compiler, les 15 ou 20% CPU qui ne seront pas bouffés par telle ou telle connerie inutile serviront à ma machine pour faire ce qu’elle a a faire plus rapidement. Et oui, j’estime que des fenêtres qui se désintègrent dans un effet « flammes de l’enfer », sur une machine de travail, c’est une connerie inutile.

    Sur mes machines, point d’Ubuntu ou de Mandriva. Seulement ArchLinux, Gentoo ou Fedora (lorsque j’ai besoin de stabilité).

    Et ce n’est pas parce que vous, vous n’avez pas l’utilité de faire quelque chose de moins facile que du clic clic (comme installer une Arch ou une Gentoo à la place d’une Ubuntu), que c’est pareil pour tout le monde.

    À titre d’exemple, une ArchLinux configurée (Xorg, Gnome, et tout ce qu’il me faut d’autre pour travailler), chez moi, ça pompe moins de 100Mo de RAM au démarrage. Et pourtant, mon espace de travail est agréable à utiliser, et optimisé pour l’utilisation que j’en ai.

    Les 100 ou 200Mo de RAM que j’aurai économisé par rapport à une installation d’Ubuntu pourront, à coup sûr, me servir à autre chose.

    C’est d’ailleurs d’autant plus vrai lorsque je suis en déplacement et travaille sur des Netbooks. Lorsqu’on a un Intel Atom et 1Go de RAM entre les mains, chaque ressource économisée sera une ressource qui empêchera la machine de Swapper.

    Configurer mes machines « aux petits oignons » est peut-être 10 fois plus long que d’installer une Ubuntu, mais sur le long terme, j’y gagne largement.

    Et je vous avoue que pour le coup, je ne vois pas du tout en quoi ce serait une démarche « extrémiste ».

  42. Désolé je n’ai pas lu tous les commentaires, les débats sur notre cher OS m’ennuient quelque peu.

    Je voulais juste dire que le premier point est faux. J’ai un environnement austère et old school (musca comme wm (tiling manager) sans fond d’écran), j’adore la console, j’en ai toujours 3 ou 4 d’ouvertes, et j’ai même vécu un temps sans serveur X, *mais* je ne me considère pas comme extrémiste pour autant. Peut être vis à vis de moi même, mais je ne suis jamais allé casser du windowsien (ou mac-eu). C’est vrai, j’aime bien lancer de petites piques de temps en temps, mais je suis aussi capable de reconnaitre que le macbook de mon pote est très beau (l’objet, mais aussi l’OS) et que le windows 7 de mon frère est mine de rien fonctionnel et stable.

    Le tout est de savoir avoir une attitude critique, vis à vis de soi même comme des autres. Windows n’est pas parfait, GNU/Linux non plus.

  43. Poupi tu arrives un peu après la bataille j’ai l’impression.

    J’ai mon avis, c’est inutile d’essayer de me prouver autre chose 🙂 J’ai choisi d’arrêter de débattre car finalement ce sujet ne fait que tourner en rond.

    J’ai lu ton message, mais tu es complètement hors sujet. Peut être as tu de bonnes raisons d’agir ainsi, peut être que dans ton contexte ce comportement perfectionniste est utile. Mais ce n’est pas le propos.

    J’aurais du recadrer le débat dès le début car visiblement personne n’est prompt à traiter du sujet qui fâche et préfère se reporter sur la technique. Un domaine bien plus familier n’est-ce pas ?

    Pour les petites config il y a bien Lubuntu qui ne consomme pas plus de 50Mo de ram, c’est graphiquement agréable et pas besoin de recompiler. Tu n’as rien prouvé. Seulement que tu étais capable de répondre au quart de tour en ayant lu mon article de travers.

    Prend le temps de relire calmement sans te sentir attaqué et tu comprendra. Je t’invite à méditer notamment sur ces quelques phrases qui concluent mon article :

    A mon sens l’avenir de Linux tiens dans sa démocratisation. Linux n’est pas un jouet pour gosse de riche, il n’appartient pas plus à une communauté renfermé qui dicte sa vision du monde au reste des utilisateurs.

    Y a t-il une place pour tous dans le monde Libre ?

    et à ces quelques lignes que j’ai écris le 26 août 2010 à 16 h 41 min

    Ce qui est soulevé dans cet article relève seulement et exclusivement de l’accueil qui est réservé à ceux qui tentent, avec leurs habitudes derrière eux, de rejoindre un mouvement d’ouverture de l’informatique.

    Bien souvent, les gens que j’ai pu rencontrer font preuve d’un manque de savoir vivre évident. Au lieu d’encourager, de conseiller, de guider (comme a pu le faire Sébastienb durant l’an dernier), ces gens là se braquent et font tout le travail inverse.

    Les « jeunes » qui aspirent à plus de liberté se trouvent face à un mur, car ils ont leur habitudes (souvent en moins de 5 clics de souris) que les extrémistes ne comprennent pas. L’ouverture d’esprit est une qualité qui est absente de ces gens là et malheureusement ce sont eux qui représentent le plus Linux de part leur « grande gueule » et les leçons de morales dispensées à la moindre occasion.

    Je ne vais pas recommencer encore une fois ce même débat si tu n’as rien de nouveau à apporter 😉

  44. erdnaxeli : Les extrémistes sont en console mais je n’ai pas écris que les gens qui se servent de la console sont des extrémistes 😉

    Dites donc les amis avant de venir parler d’un sujet il serait peut être temps de le lire en entier non ?

    On ne va pas encore se répéter j’espère.

  45. @Goudie : La phrase qui m’a fait intervenir semblait clairement faire le rapprochement : environnement optimisé = utilisateur extrémiste. Je suis donc venu défendre mon point de vue 🙂

    @Vincent : J’arrive effectivement après la bataille, mais je n’ai eu vent de ton billet qu’aujourd’hui en lisant les commentaires d’un autre blog.

    Ta manière de démonter mes arguments me gêne beaucoup. Je pourrais discutailler toute la journée, mais visiblement, tu n’es pas prêt à accepter le débat.

    Il me semble donc plus sage pour cette fois de me retirer, et de ne pas relever.

    Bonne journée, et bonne continuation.

  46. Les extrémistes voient le Libre (attention à la majuscule) absolument partout. Pour bien faire il faudrait que le micro-onde soit sous Linux.

    Uh uh. Je n’ai pas de micro-ondes parce que je considère que ça provoque trop de problèmes. Pourquoi mettre un objet nocif sous un SE qui fonctionne??

    Et sinon, moi aussi je suis en console et je critique des distributions comme Mandriva ou Ubuntu pour leur manque de libertés. Après, pour faire passer des nouveaux au libre, oui, c’est ce que j’installe. Il faut différencier extrémistes et connards^Wcrétins^Widiots. (notez les raccourcis de Vim, uh uh)

    Comme j’ai pas envie de débattre sur tout ça, je vais juste dire en partant que, de toute façon, il n’y a que les extrémistes a faire changer le monde. Reste à voir si c’est en bien ou en mal, et je pense que le libre est une bonne chose, qui mérite d’être défendue.

    PS?: D’ailleurs, ton article ressemble beaucoup à une attaque sur la communauté libriste. Mais après, ce n’est que mon avis. 🙂

  47. « Je n’ai pas de micro-ondes parce que je considère que ça provoque trop de problèmes. Pourquoi mettre un objet nocif sous un SE qui fonctionne?? »

    M’a fait bien rire ca loool

    Non détrompe toi, je suis moi même libriste 🙂 Mais avec modération, j’essaie de voir les choses en laissant le plus de choix à l’utilisateur tout en le poussant vers le Libre. Cependant, là où certains préfèreront s’embourber des jours à faire quelque chose, je prendrais un logiciel propriétaire qui peut le faire en 5 minutes car je ne veux plus perdre de temps.

    Le Libre, ca doit être accessible à tous 🙂 Notamment en terme de difficulté. Tout le monde doit pouvoir cultiver son petit coin de libre sans avoir à subir ce qu’il n’apprécie pas. Pour un débutant ca passe déjà par ne pas se noyer sans des fichiers de configuration, il faut déjà apprendre avant d’en arriver la.

    Comme je l’ai expliqué ce n’est pas une attaque, il faudrait faire attention à ne pas retourner les choses. Je pousse un coup de gueule contre ceux qui attaquent les gens qui souhaitent apprendre le Libre. Car après avoir baigné 10 ans dans du propriétaire, le Libre est un apprentissage.

    Et ceux que je cible, ce n’est pas la communauté bien au contraire, c’est cette part de la communauté qui a un comportement « anti-jeu ». Je ne cherche pas non plus la généralisation.

    Poupi s’est visiblement senti visé, alors que son message indique clairement qu’il fait un usage professionnel de Linux. J’ai réagit un peu vite à son message, Poupi si un jour tu repasses tu as mes excuses pour l’accueil peu chaleureux.

    Il ne faut pas lire mon message au premier degré, les « attaques » comme tu les ressent Lukcs ne sont pas à prendre à la lettre. Ce sont des caricatures d’un comportement communs à ces personnes, que je croise pourtant régulièrement, qui estiment qu’il n’y a pas de place pour les débutants.

    Nous n’avons pas la science infuse, il faut bien apprendre un jour ou l’autre. Découle donc de cette idée que chacun est libre de son niveau d’expérience. Les plus expérimentés adoreront les possibilités offertes par le Shell et les débutants s’accommoderont de l’interface graphique.

    J’ai entendu de vives critiques vis à vis des gens qui se servent d’une interface graphique qui ressemblerait trop à Windows, soit par le coté clickodrome de Mandriva, soit par son Panneau d’administration ou encore du menu démarrer et j’en passe.

    Ces considérations ne défendent tout simplement pas les intérêts du libre. Je ne pense pas que les extrémistes fassent changer le monde. Les terroristes n’avance sur rien de constructif, le front national n’a jamais convaincu etc.

    Comme tu le dis, toute cause mérite d’être défendue.

  48. Bonjour Vincent.

    Je viens de découvrir ce billet, et je le trouve très intéressant car j’y retrouve ma personnalité dans cette description. Toutefois, il en est certains qui sont extrémistes d’apparence (prônant le libre), et qui appliquent une utilisation rigoureuse du libre dans leur vie de tous les jours, sans pour autant imposer leur état d’esprit à autrui. Dans ce sens, si je le/me considère toujours comme extrémiste, peut-être que d’autres lui préfèreront le terme de « rigoureux ».

    Personnellement c’est ainsi que je me vois. J’encourage les gens à utiliser le plus possible de libre (même si j’admets que certaines solutions propriétaires n’ont pas d’équivalent libre aussi intéressantes), mais si quelqu’un est résolu à utiliser quelque chose qui ne me conviens pas personnellement, je n’irais pas en faire une maladie pour autant. 🙂

    Il est vrai qu’à trop vouloir étouffer les gens en imposant ses propres choix, l’extrémiste à tendance à détruire la notion de liberté, et peut ternit un peu l’image du libre par la même occasion.
    Peut-être qu’au final, la vraie liberté pour tous passe par la régulation de ses propres convictions vis-à-vis des autres utilisateurs (potentiels ou présents).

  49. Le titre de l’article est nauséabond et est de plus un appel au troll.
    Les linuxiens « extrémistes » ne nuisent pas à GNU/Linux pour la bonne raisons que ce sont eux (entre autre) qui ont crées GNU/Linux.
    Les communautés (ou personnes) qui gravitent autour de Linux sont là pour des motivations très diverses, ces communautés (ou personnes) on toutes une raison d’exister et aucune d’entre elle ne nuis au libre. Pas plus le kikolol qui débarque sous nunux par-ce-que compiz ça rox que le barbu extrémiste qui tate de la ligne de commande à longueur de journée.

    Ne t’en déplaise il faut de tout pour faire avancer le libre. 😉

  50. Ne t’en déplaise tu pourrais prendre la peine de lire correctement l’article. Le titre n’est pas « nauséabond », pas plus que les titres racoleurs des blogs d’extrémistes. La liberté d’écrire un logiciel ce n’est pas Linus qui l’a inventé et jusque là, on n’en faisait pas une marque de fabrique.

    Je t’invite à relire au moins les 5 derniers commentaires, histoire de comprendre la visée de l’article, car comme beaucoup tu te contente de peu avant de critiquer vivement. Mais tu ne sais visiblement rien du sujet.

  51. Puisque tu cites Linus, voilà un bel exemple de ce que j’avançais en expliquant qu’il y a plein de sorte d’extrémistes :

    * Si en effet Stallman considère que la totalité des logiciels qu’il utilise doivent être libre, il modère par contre son argumentaire très souvent en ce qui concerne le nombre d’année d’exploitation des oeuvres numériques.
    * Linus Thorvalds est un autre genre d’extrémiste. Par exemple il refuse encore et toujours de passer le noyau en GPLv3. Ou encore il avait sorti un truc qui disait en gros « GNU/Linux c’est juste fait pour les administrateurs »…

    Mettre tout le monde dans le même panier n’est jamais une bonne analyse 😉

  52. On est bien d’accord ! Le portrait dressé reste un stéréotype, heureusement qu’une seule et même personne n’accumule pas tout ca à la fois loool

  53. Je trouve ton article bien trop péremptoire (voir parfois déplacé) même sur le fond je suis d’accord avec toi. Mais il est difficile de déterminer quand on tombe dans l’extrémisme quand on est passionné.
    Personnellement, c’est la raison qui l’emporte pour moi : j’ai mes idéaux de libristes et ce que me permets de faire ma situation dans la société. Je ne peux me permettre de me passer de certain outils propriétaire pour travailler ou répondre à un besoin. Toutefois, lorsque j’ai le choix entre 2 solutions je choisis l’open-source.

  54. Dommage que personne n’est lié ce xkcd 😀 : http://xkcd.com/743/ <- Chacun y mettra le sens qu'il veut.

    Sinon je me sens « visé » par ton article dans le sens où je suis un extrémiste tel que tu le décris, sauf que je garde tout pour moi (i.e. que je ne le crie pas sur tous les toits) et que je vais même les aidés avec leurs logiciels privateurs non sans une petite remarque ironique. Maintenant tout a plus ou moins été dis dans les commentaires ci-dessus (la notion de liberté que tu invoques dans tes commentaires est différente de celle qui se trouve dans l'expression logiciel libre donc forcément que ça troll ;)).

    Je trouves ça un peu inutile comme billet (donc je trouves mon commentaire encore moins utile…), mais après tout, tu es *libre* de le faire 😉 [pour l'instant].

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqué du signe *